4497

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 22 mars 2011
Sa note : 15/20

LINE UP

-Helena Iren Michaelsen
(chant)

-Jan Örkki Yrlund
(guitare)

-Gerry Verstreken
(basse)

-Steve Wolz
(batterie)

TRACKLIST

1)Touch of Your Hand 
2)Secret Passion 
3)Fragile 
4)Out of Sight 
5)Let Down
6)Violence 
7)Like Rain 
8)Suicide 
9)Hold On 
10)Greed 
11)Missing It All 
12)My Sleeping Angel 
13)Mistress (bonus track)

DISCOGRAPHIE


Imperia - Secret Passion
(2011) - metal symphonique à chanteuse - Label : Massacre



Dans un registre monopolisé par certains grands noms, difficile de se trouver une place si l'on ne possède pas un petit quelque chose en plus qui fait la différence. Certains se distinguent par leur chanteur, d'autres par une imagerie forte ou des paroles marquantes. Ainsi la question se pose : Qu'est-ce qui rend Imperia différent des autres groupes ? Bonne question.

Si je devais défendre Secret Passion, je dirai en premier qu'il est à revers: en effet, ce qui me semblait n'être au départ qu'un gros mélange de sons technogoths saupoudré d'une voix sirupeuse s'est avéré plus intéressant et plus marquant sur la longueur que ce qu'il n'y parait à la première écoute. Certes, des compositions comme une "Touch of Your Hand" noyée dans un océan de bruit manquent d'une certaine audace, néanmoins elles ont le mérite d'être efficaces. Un autre point intéressant : les petites audaces tranquilles placées tout au long de l'album. Des petits riens qui donne l'impression de ne pas avoir perdu son temps : le pont de "Fragile" passe du mineur au majeur sans trébucher et donne ainsi un nouveau souffle à la chanson. "Violence" et son refrain parsemé de cris d'horreurs lyriques est juste assez dérangeant pour ne pas sombrer dans le ridicule.

Des titres comme "Suicide" ou "Secret Passion" ne sont pas sans rappeler Nightwish et pourtant le groupe arrive à conserver un son propre. Quant à la voix d'Helena Michaelsen, elle possède une qualité non négligeable dans le registre : elle est expressive... chaleureuse, angoissée ou impérieuse selon les besoins. Cette palette vocale est un réel plus qui compense parfois la faiblesse des compos. Malheureusement l'album souffre d'un problème de longueur assez évident : "Let Down" est une très jolie ballade... de six minutes. Et je persiste à croire qu'elle serait mieux passée avec deux minutes en moins. Même chose pour "Greed" et son refrain à peine mâché : Une chanson intéressante mais qui se répète. Autre problème: si certaines petites surprises sont au rendez-vous, certaines chansons se « comprennent » en une minute: "Like Rain" en est un parfait exemple. "My Sleeping Angel", ballade d'une simplicité émouvante, tranche avec le reste.


Secret Passion est un album cohérent et efficace, néanmoins il vacille et déçoit l'auditeur à certains moments, ne serait-ce que pour son côté pompeux (faut-il vraiment que cela soit la tare du genre ? ). Certes, on ne se lasse pas des chansons mais il en faut plus pour en faire quelque chose qui se détache vraiment du lot. Mais après tout... on a là un travail honnête et qui ne manque pas de charme. À quand un vrai coup de cœur ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4