4550

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 16 avril 2011
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Nils K. Rue
(chant)

-Jorn Viggo Lofstad
(guitare)

-Ronny Tegner
(guitare+claviers)

-Steinar Krokmo
(basse)

-Stian Kristoffersen
(batterie)

TRACKLIST

1)Contact
2)
Eyes of Fire
3)
Intermission
4)
Into the Aftermath
5)
Walk Away in Silence
6)
Revelation to the End
7)
Follow Your Way
8)
Live Your Life Like a Dream
9)
The Master's Voice
10)
When Angels Unite
11)
Never Walk Alone

DISCOGRAPHIE


Pagan's Mind - Heavenly Ecstasy
(2011) - metal prog positif - Label : Replica / NTS



« Quand on y pense, la pop est l'exact contraire du metal: On met tout ce qu'on ne peut pas mettre ailleurs dans la pop, alors que le metal est un genre à part entière. » Tels ont été les mots que m'a dit mon plus cher cousin. Sur le moment, j'ai acquiescé avant d'y réfléchir plus profondément : Ne pourrait-on pas réussir un mélange de pop et de metal, voire même de tous les genres ? Cela ne me semblait pas irréalisable ... après tout, lorsqu'on les écoute, certains groupes feraient presque de la pop ... seriez-vous scandalisés si je vous disais que Pagan's Mind en fait partie ?

Tenter de mixer les genres est un coup sur lequel bien des musiciens se sont cassés la gueule, il serait donc logique que Pagan's Mind n'échappe pas à la règle... et pourtant les Norvégiens ont su démontrer avec brio que cela ne leur posait aucun problème: Mêlant mélodies pop, riffs acérés et ambiances froides à la Dream Theater dans leurs meilleurs jours, ils font de Heavenly Ecstasy un moment fort sympathique, dans lequel il n'y a (presque) rien à jeter. Je dis presque, car si je le pouvais, j'effacerai de ma mémoire "When Angels Unite", ballade mièvre et sans intérêt qui m'a donné envie de passer à la suivante dès les premières secondes.

Un autre point appréciable chez Pagan's Mind est leur capacité à produire un metal prog tout en finesse (si j'ose dire), qui ne tombe pas dans ses excès et n'étouffe pas l'auditeur avec un flot de soli aussi ingénieux qu'inaudibles. En réalité, les Norvégiens n'ont aucun problème à produire une musique attractive et pourtant très intéressante. De plus (comme c'est étrange de le dire), leur metal est... positif. Il rayonne littéralement : suffit d'écouter "Eyes of Fire" ou "Live Your Life Like a Dream" pour être contaminé par leur énergie formidable. D'ailleurs, "Live Your Life Like a Dream" avec son rythme funky réussit la prouesse de réunir toutes les qualités susmentionnées. D'autres titres comme "Into the Aftermath" sont plus lourds et tout aussi jouissifs. Que demande le peuple?

Les musiciens, quant à eux, sont nickels : Le chant de Nils K.Rue est à l'image de la musique : rayonnant, passant du grave à l'aigu sans problème (mais comment fait-il ?) Les guitares sont excellentes - tantôt complètement speedées, tantôt acérées et efficaces - de même que les lignes de claviers. Quant à la section rythmique, elle est à la hauteur du reste. On notera également des variations de rythme très intéressantes tout au long de l'album. Les compos sont réellement excellentes, à part "When Angels Unite" et "Follow Your Way", légèrement en-dessous du reste, malgré ses synthés venus d'ailleurs. "Intermission", premier single de l'album, jongle entre une ambiance glaciale et un refrain qui ne vous quittera plus de la journée.


Je le sais : C'est totalement inconvenant de dire qu'album de metal est adorable. Et pourtant je le clame haut et fort : Heavenly Ecstasy l'est, lui qui porte si divinement bien son nom. Malgré la présence de quelques passages faibles ou autres longueurs, les membres de Pagan's Mind ont une fois de plus réussi à nous propulser dans un autre monde, un monde où la pilule qu'on a glissée dans votre verre mêle son goût metallique à celui, sucré, de votre boisson. Dans ces conditions, il serait fou de refuser le voyage.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2