456

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11/20

LINE UP

-Hans Zimmer

-Lisa Gerrard

TRACKLIST

1)Duduk of the North
2)Now We Are Free (Juba's mix)
3)The Protector of Rome
4)Homecoming
5)The General Who Became a Slave
6)The Slave Who Became a Gladiator
7)Secrets
8)Rome Is the Light
9)All That Remains
10)Maximus
11)Marrakesh Marketplace
12)The Gladiator Waltz
13)Figurines
14)The Mob
15)Busy Little Bee
16)Death Smiles at Us All
17)Not Yet
18)Now We Are Free (Maximus mix)

DISCOGRAPHIE


Zimmer, Hans - Gladiator - More Music From The Motion Picture
(2001) - BO films - Label : Decca



Suite aux succès phénoménaux de Gladiator, d’abord en salles, puis de la B.O, en 2001 est sorti ce deuxième album, qui offre des morceaux inédits ou des versions alternatives des thèmes déjà présents et appréciés sur le premier. Si l’on peut douter du bien-fondé commercial de cette initiative, sachez que ce deuxième volet enfonce le clou " dépaysement " et saura plaire à ceux qui ont apprécié le volet oriental de la B.O..

Car, vous l’aurez compris, les ambiances diffèrent totalement d’un CD à l’autre. Pour cette deuxième partie, vous aurez ainsi droit à des mélodies arabisantes ("The General Who Became A Slave"), des envolées hispanisantes ("Homecoming"), parfois même légèrement celtiques (le superbe "Death Smiles At Us All"), et à un voyage plus… audacieux. Vous retrouverez de-ci de-là quelques thèmes marquants arrangés de façon différente. Pour ce faire, Hans Zimmer n’a pas hésité à s’entourer de guests: on retrouve Lisa Gerrard, pour une version alternative de "Now We Are Free" et pour une jam inédite avec Zimmer, mais également des musiciens moins connus, comme Djivan Gasparian, qui y va de son talent - et de son duduk, instrument arménien traditionnel - sur l’émouvant opener "Duduk Of The North", dont les notes semblent provenir d’un autre âge.

L’ensemble, à la différence du premier opus, est entrecoupé de dialogues du film, ce qui peut parfois casser l’atmosphère planante. On peut considérer que sur les dix-huit pistes, quatre ou cinq font office de remplissage et cela est ma foi fortement déplaisant, surtout lorsque l’on a connu avec bonheur l’enchaînement sans défaut des morceaux de la vraie B.O.. Dommage, vraiment. Vous retrouverez cependant avec "The Gladiator Waltz" la version démo, avec Hans aux claviers, du "The Battle" du premier CD, et l’agencement originel des orchestrations sorties du cerveau déluré du virtuose. Sur un tel morceau (plus de dix minutes au compteur), on réalise vraiment que l’on n’a pas affaire à un petit joueur. Très wagnerien dans son approche, Zimmer agrémente les thèmes de cette pièce d’incessants changements de rythmes, de passages lyriques languissants, ou d’ambiances pesantes, et l’on appréhende mieux toute la subtilité de l’œuvre finale "The Battle" après y avoir posé une oreille.


Pourtant, malgré ses points positifs, ce deuxième CD déçoit. Peut-être en grande partie à cause de l’immonde remix techno de "Now We Are Free" qui, non content d’être inutile en fin de CD, est tout bonnement imbuvable. Peut-être aussi parce que l’opération fleure trop bon l’affaire commerciale juteuse pour être totalement honnête. De grands moments ponctuent cet album, mais il est loin d’être la suite parfaite de la B.O. que nous étions en droit d’attendre. A réserver aux inconditionnels.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6