4629

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 29 mai 2011
Sa note : 14/20

LINE UP

-Vaness'
(chant)

-Flo
(guitare)

-Dam
(guitare)

-AL1
(basse)

-Xav
(batterie)

TRACKLIST

1)Voices of Generation
2)Tell Us
3)Celebrate
4)Workers Mad Game
5)Prince Charming’s An Asshole

DISCOGRAPHIE


The Black Stout - Voices Of Generation
(2010) - rock punk - Label : Autoproduction



On n'y peut rien, certains genres ne s'abordent pas forcément comme d'autres. On a déjà eu le débat sur le power mélodique, nommément savoir s'il était légitime ou pas de demander à un groupe comme Hammerfall de se renouveler musicalement. Genre ce serait pas le but en fait. La question se pose de la même manière ou presque pour le punk-rock à skaters : si on devait descendre les groupes qui se contentent de faire tourner toujours les mêmes plans en se contentant de rendre ça le plus efficace possible, on descendrait 99% des groupes. Mais si on considère que le but c'est juste de se détendre...
 
Et ce qui est bien avec The Black Stout c'est que ça détend, justement. Le punk à roulettes du quartet est bien exécuté, très bien chanté (la voix féminine fait penser à une voix masculine version canard- Jack Daniel's du meilleur goût), catchy comme il se doit, et se permet même même de balancer de la mélodie bien trouvée. La petite incartade réussie dans la ballade rock-country avec "Celebrate" montre que le groupe peut manier plusieurs approches sans se planter, "Workers Mad Game" réussit le test du tube sur les fameux quatre accords, "Tell Us" reste en tête et propose des transitions intéressantes, et "Prince Charming is an Asshole" rappelle le premier Offspring (celui sans titre) dans son côté plus sale, plus punk que punk-rock. Tout ça est donc varié tout en étant cohérent, la gouaille du chant fonctionnant très bien pour lier le tout. La présence de la reprise de "Roots Radicals" de Rancid en titre caché est là pour enfoncer le clou : on est dans le festif, l'efficace qui fait taper du pied. Dans ce domaine précis, Voices of Generation remplit parfaitement le contrat.

Cet EP ne présente que des tubes en puissance, et même s'il reste du chemin à parcourir ces débuts sont clairement encourageants. Il leur reste à se creuser la cervelle pour sortir LE truc qui ne fera pas immédiatement penser à un autre groupe du même genre (tâche ô combien difficile dans le punk-rock), mais il ont l'énergie et l'esprit qui font qu'on leur souhaite de réussir.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6