4699

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 30 juin 2011
Sa note : 13/20

LINE UP

-Orly Lari
(chant)

-Raz Klinghoffer
(instruments)

TRACKLIST

1)Become Mad
2)
Leave Me Alone
3)
What If
4)
Memories
5)
Old Friend
6)
Face Me
7)
China
8)Shell
9)Wasteland

10)
Goodbye
11)
Over
12)Junkie
13)
Falling To The Ground

DISCOGRAPHIE

What If (2011)

EarlyRise - What If
(2011) - rock rock metal pop - Label : Autoproduction



EarlyRise vient d'Israël et n'a que 2 ans. Et pourtant les deux musiciens qui composent le groupe livrent déjà un tout premier album, du nom de What If. La pochette est un peu clichée, mais on dit bien que l'habit ne fait pas le moine, c'est bien ce qu'on espère avant de lancer l'écoute de ce premier album. Et le premier constat c'est que la production est excellente, pour une formation toute jeune comme ça, c'est déjà bien. Voyons pour le reste.


Le registre d'EarlyRise s'apparente plus au rock qu'au metal. Les guitares ne sont pas très acérées ni heavy, plutôt dans un esprit de soutenir la voix de la chanteuse. La musique peut même parfois évoquer Evanescence, ce qui n'est pas à voir négativement car il faut prendre le meilleur du groupe américain, c'est à dire quelques refrains certes à l'aspect calibré mais au contraire du groupe d'Amy Lee, la musique des israéliens est quand même beaucoup plus travaillée et on sent que derrière, les deux musiciens ont de la technique. Des petits passages progressifs ici et là avec quelques petits changements de rythme, des incursions electro plutôt bien amenées mais qui auraient gagnées à être plus travaillées comme sur "Face Me" qui est plutôt sympa. D'ailleurs, on trouve aussi beaucoup de petites choses qui peuvent évoquer la pop, comme les refrains, frais et énergiques, dans une certaine simplicité mais toujours avec un sens mélodique affiné. Et il sera facile de trouver quelques exemple, comme "Shell" bien rock, ou "Junkie", la plus agréable et appréciable.


Et il y a aussi la voix de la chanteuse, Orly Lari, qui est plutôt belle bien que manquant un peu de personnalité. Une jolie voix assez passe-partout mais qui convient tout à fait à la musique qui est délivrée, collant indéniablement à des morceaux comme "Wasteland" ou "China". Mais parfois elle est un tantinet linéaire et gagnerait à varier un peu plus son registre, à faire quelques tentatives de chant un peu plus puissant et enragé parfois. Son timbre évoque Sabine du groupe Deadlock ou Ailyn de Sirenia, ce genre femme-enfant, mais avec un certain charme. Surtout que l'israélienne montre qu'elle connaît sa voix et qu'elle sait la maîtriser, en donnant même dans beaucoup d'émotions sur les ballades qui sont réussies, un exercice sur lequel beaucoup de groupes se plantent mais qui apparemment sied à merveille sur "What If". Entre un "Goodbye" plein de beauté et de séduction, un "Memories" joliment planant, "Falling to the Ground" classique mais mignonne et "China", la plus belle d'entre toutes, voilà des terrains sur lesquels Orly fait du bon travail.


A côté de ça, on trouve malgré tout un défaut récurrent, c'est que le groupe manque encore d'un peu de maturité et commet quelques erreurs en se plantant sur des titres tombant dans le cliché, comme "Over" dont on se demande encore ce qu'elle fait ici, poussive et rébarbative. Le morceau éponyme "What If" n'a pas la pêche que l'on espèrerait. Plat et fade, sans vraiment de goût, c'est dommage car on sent que ça aurait pu être bien mieux. La musique délivrée manque encore un peu de sa propre identité et se glisse encore dans ce registre rock déjà très prisé, et si EarlyRise abandonne le côté adolescent à la Paramore, il ne semble pas toujours éviter les sirènes de la facilité qui font perdre quelques points à l'album. Mais heureusement que la qualité est globalement bonne, et que des morceaux comme "Become Mad", "Old Friend" ou "Wasteland" remontent la pente. L'écoute est donc bien agréable et plaisante, ce que l'on attend du groupe donc, et ils n'ont certainement pas la prétention d'aller plus loin ou de réinventer la roue.



L'album What If est séduisant et va probablement plaire aux amateurs de rock saupoudré pop ou metal car il est bon et rafraichissant. Mais on peut espérer qu'à l'avenir, EarlyRise cesse de tomber autant dans la facilité, et évite de reproduire des échecs comme le titre éponyme. Ceci dit on tient là un bon petit opus, idéal pour passer un agréable moment de détente, et je suis convaincue qu'avec le suivant les israéliens feront encore mieux. Alors attendons la prochaine sortie avec patience, elle est plutôt attendue.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5