4824

CHRONIQUE PAR ...

90
Seth
Cette chronique a été mise en ligne le 28 septembre 2011
Sa note : 16/20

LINE UP

-Tarek "MS" Maghary 
(chant+orchestration)

-Tristan Visser
(guitare)

-Alex Palmer
(basse)

-Jan Raddatz
(batterie)

TRACKLIST

CD n°1 :

1) Metal Law (feat. Udo Dirkschneider) 
2) Sword & Sorcery
3) Reign In Glory
4) Hail To Majesty 
5) Guardians Of The Dragongrail
6) Keep It True 
7) Aria Of Bravery 
8) Fields Of War 
9) Hellforces 
10) Son Of Metal 
11) Heavy Metal Battlecry 
12) Sons Of A New Millennium
13) Into The Stadiums
14) Metal To The Metalheads 


CD n°2 :

1) Own The Crown 
2) Metal On The Road
3) Snow Is On The Mountains 
4) Freedom Warriors 
5) Halloween  
6) Geh Den Weg 
7) Make It, Not Break It 
8) Guardians Of The Dragongrail Orchestral 
9) Troopers Of Steel
10) Pray And Die 
11) Into The Night
12) We Will Ride 
13) Guidance To Death

DISCOGRAPHIE

Own the Crown (2011)

Majesty - Own the Crown
(2011) - heavy metal - Label : Massacre Records



Majesty. Une formation allemande de true heavy metal inspirée de tous les grands noms du style (Manowar et ses camarades de guerre). Amateurs, montez en selle et brandissez votre épée, il est temps de chasser le dragon dans la montagne en compagnie de ces fiers combattants germaniques !

Et pour cette fin d’année 2011, Majesty ne se moque pas du monde puisque c’est un best of du groupe qui sort, certes, mais quel best of. Car ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à la sortie de compilation d’une si grande qualité. Own The Crown s’étale tout d’abord sur 2 CD, et compte pas moins de 27 chansons. En fait, ce best of est si bon qu’il regroupe tout ce que le groupe a fait de mieux au cours de sa carrière. A moins d’être le fan absolu de Majesty et de posséder chacun de leurs albums, Own The Crown constitue un excellent moyen de découvrir le groupe ainsi que son extraordinaire potentiel. Et puis cela ne se voit peut-être pas à l’écoute, mais on peut également se rendre compte après quelques recherches de la qualité régulière des différents opus de la formation, puisque les morceaux issus des premiers albums valent les derniers, et inversement. C’est un groupe avec un son de qualité et une énergie incroyable que vous invite à découvrir cette compilation.

Il est cependant vrai qu’un fidèle du groupe ayant acheté les albums studio ne trouvera guère son bonheur dans ce double best of qui ne recèle que peu chansons inédites ("Own the Crown" et "Metal on the Road" sont les deux nouvelles chansons), et aucun bonus video. Tout au plus a-t-on droit à la version orchestrale de "Guardian of the Dragongrail" et une version live de "Troopers of Steel". Rien de franchement excitant. Redisons-le aux fidèles donc, à moins d’être véritablement collectionneur, de vouloir le meilleur de Majesty pour mettre dans la voiture ou parce que la pochette de l’album vous plaît, rien ne justifie franchement l’achat de ce best of quand on possède les albums véritables. Les néophytes par contre y trouveront leur compte, et les adeptes du true metal ne connaissant point encore le potentiel de Majesty vont pouvoir littéralement jouir des oreilles. Car c’est bien simple, la plupart des chansons sont des bombes. Que ce soit en matière de heavy pur ("Metal Law", "Sword and Sorcery", "Heavy Metal Battlecry"), de ballades (la magnifique "Aria of Bravery" et la germanique "Geh den Weg ", tout aussi belle), et… de tout le reste en fait. A noter l’incroyable chanson "Guardian of the Dragongrail", peut-être la meilleure chanson de Majesty.

Il va de soi que Majesty est à conseiller aux vrais true brothers. En effet, ce best of permet aussi de se rendre compte du nombre incroyable de chansons comportant le mot « metal » dans le titre. Et parfois, quand ce n’est pas le titre, c’est quand même quelque part dans les paroles. Alors bien sûr, il semble être la mode en ce moment de dénigrer l’esprit fier et quelque peu intégriste du heavy metal Manowarien, il est donc hautement probable que Majesty ne convienne guère à cette partie du public, préférant certainement les dernier Pain Of Salvation ou Steven Wilson. Mais il est sûr que les adeptes, en écoutant ces chansons pleines d’espoir, de fierté d’appartenance à cette tribu, à cette famille si fermée et si soudée, auront le cœur gros et se sentiront réchauffés, fier eux aussi d’appartenir à un groupe si fort. C’est ce genre de morceaux fédérateurs qui sont capables de souder la communauté metal, comme Doro a pu le faire avec "All We Are" par exemple. C’est ce genre de morceaux qui vous fera vous sentir invincible.


Majesty, rebaptisé depuis MetalForce, ne marquera donc pas l’année 2011 par la sortie d’un nouvel album studio, mais semble plutôt chercher à élargir son public avec cette compilation extrêmement complète qui constitue une excellente rétrospective de la carrière du groupe. Espérons que ce best of aura l’effet de doubler les troupes lors des futurs concerts des Allemands, et qu’un prochain album voie bientôt le jour.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6