4854

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 13 octobre 2011
Sa note : 13/20

LINE UP

-Dennis Schunke
(voix principale)

-Inga Scharf
(voix principale)

-Stefan Schmidt
(voix d'accompagnement)

-Ross Thompson
(voix d'accompagnement)

-Ingo Sterzinger
(voix de basse)

-Bastian Emig
(batterie)

TRACKLIST

1)If I Die in Battle
2)
The Seller of Souls
3)
Primo Victoria
4)
Dangers in My Head
5)
Black Wings of Hate
6)
Bed of Nails
7)
Spelled in Waters
8)
Neuer Wind
9)
The Higher Flight
10)Master of the Wind

DISCOGRAPHIE


Van Canto - Break The Silence
(2011) - heavy metal a capella - Label : Napalm Records



Connus pour leur concept de « metal a capella », les Allemands de Van Canto récidivent en sortant Break The Silence, leur quatrième et dernier essai en date. Certains petits malins auront déjà remarqué l'emploi du terme « essai » à la place de celui d'« album ». Cette figure de style n'est pas hasardeuse et - si cela ne tenait qu'à moi - je me contenterai de l'expliquer par la phrase qui suit. Il y a une différence fondamentale entre Van Canto et les pokémon : les pokémon évoluent.

Beaucoup d'artistes se sont essayés à la musique vocale : je ne saurai que trop recommander à mes éventuels lecteurs l'écoute du Fil de Camille ou encore le sublime Medulla de Björk. Cependant, ces albums doivent leur réussite au fait que leurs artistes ont su repousser les frontières et ne pas se cantonner à un même genre. Et malheureusement, Van Canto, non content de faire toujours le même metal, arrive également à faire toujours le même sous-genre !  Depuis 5 ans maintenant le combo teuton nous rabâche les mêmes épopées chevaleresques... et Break The Silence ne fait pas exception à la règle. Le pire, c'est de se dire que de telles voix sont une fois encore gaspillées alors que - il faut bien l'avouer - la qualité du chant de ces gueux est fantastique ! Pourquoi faire du metal héroïque alors que le hard rock d'Alice Cooper vous va si bien ?
Si je mentionne Alice Cooper, c'est que, (désespérément) fidèles à leurs habitudes, nos vocapeople du dimanche ont décidé cette fois de reprendre le "Bed of Nails" du vieux crooner. Résultat : une reprise dynamique, qui ne perd pas une miette du côté agressif et malsain de l'original. Peu des tracks présentes sur Break The Silence pourront se vanter d'être aussi entraînantes. Certes, "The Seller of Souls" est catchy au possible, mais il va s'en dire qu'on s'en lasse facilement. Quant à "If I Die in Battle" et "The Higher Flight", elles sont héroïques... très héroïques... trop héroïques. Plus trompeuse, "Primo Victoria" peut sembler réussie durant ses premières secondes, mais on se rend bien vite compte de la dure réalité : cette piste n'est qu'une reprise ratée.
Heureusement, deux chansons plus calmes viennent ajouter de la profondeur à un total bien superficiel : "Spelled in Waters" et "Master of the Wind". La première est une ballade étrange dans laquelle le guitariste de Blind Guardian vient poser ses accords tranquilles, la deuxième est une reprise de Manowar. Là aussi, on y retrouvera un instrument « réel » (je ne sais pas qui est le pianiste qui joue cette track, mais il fait bien son boulot, le fourbe). Bien que cette chanson s'avère un tantinet ennuyeuse à la longue, le résultat final est convaincant et dévoile la jolie voix d'Inga Scharf. Quant aux pistes restantes... hé bien, on pourrait les résumer à un seul malheureux mot : passe-partout. Dommage.


Break The Silence n'est pas un mauvais album, de même que Van Canto n'est pas un mauvais groupe. Comme je l'ai déjà dit, le problème principal de nos amis allemands reste les limites que ceux-ci s'imposent et semblent décidés à ne jamais franchir. Combien de temps aurons-nous le droit aux mêmes interminables rengaines ? Lorsqu'on possède une telle qualité d'arrangement et un tel talent vocal, cela devrait être un devoir de se renouveler. Je sais très bien que Break The Silence ne décevra pas les fans du groupe. Toujours est-il qu'en attendant, c'est moi qui prie pour qu'ils se renouvellent.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2