4871

CHRONIQUE PAR ...

90
Seth
Cette chronique a été mise en ligne le 20 octobre 2011
Sa note : 16/20

LINE UP

-Bob Catley
(chant)

-Mark Stanway
(claviers)

-Tony Clarkin
(guitare)

-Al Barrow
(basse+choeurs)

-Gary "Harry" James
(batterie)

TRACKLIST

1)That Holy Touch
2)Just Like January
3)Brand New Morning
4)Immigrant Song
5)When We Were Younger
6)Out of the Shadows

7)All My Bridges
8)Blood on Your Barbed Wire Thorns
9)The Visitation
10)Wild Angels
11)The Fall
12)Do You Know Who You Are

DISCOGRAPHIE


Magnum - Evolution
(2011) - hard rock - Label : SPV



C’est avec Evolution, un best of quelque peu original, que Magnum revient en cette fin 2011, apporter tout le swing et l’énergie positive dont ils sont capables afin de donner même au plus jeunes la cruelle nostalgie de la grande époque du hard rock qu’étaient les années 80. Oui, Magnum, c’est « eighties », même en 2011, et même s’il ne s’agit que d’un best of des dix dernières années. C’est ça qui est génial.

Evolution est donc une sorte d’album best of, qui bénéficie cependant de l’originalité de comporter des chansons qui ont été réenregistrées, réarrangées ou au moins remasterisées. Cet acte est la plupart du temps décrié par le public, et considéré comme une manipulation à but seulement lucratif, ce qui constitue une critique parfaitement cohérente dans la plupart des cas. Mais en méditant un instant sur le titre de l’album, Evolution, on se dit que parfois, en effet, voir l’évolution du son et de la capacité d’un même groupe sur les mêmes chansons, à plusieurs années d’intervalle, cela peut parfois avoir son intérêt. Cela ne vous est jamais arrivé de vous plaire à imaginer un de vos groupes préférés réenregistrer une chanson qui ne sonne pas forcément parfaite sur l’album, mais qui aurait un potentiel énorme, que l’on peut parfois entrapercevoir en live, par exemple ? Il y a fort à parier que oui. C’est probablement ce qu’a voulu entreprendre Magnum avec cet album.
Par ailleurs, la voix de Bob Catley est toujours un enchantement, cette voix blues, maîtrisée, jouissive par son aisance, toujours oscillant entre la retenue et le grandiose… Mais même si c’est la voix qui l’emporte dans Magnum, amenant un instrumental déjà superbe vers les nues du divin, c’est Bob Catley qui repart avec la mauvaise note sur ce coup-là, car quand on fait un album « best of » en réenregistrant les chansons cultes, mais qu’on se contente de réenregistrer çà et là deux ou trois passages, alors que les copains musiciens réenregistrent toutes leurs parties, c’est un peu dommage. D’un autre côté, ce qu’on peut également penser, c’est que la voix de Bob était déjà parfaite lors du premier enregistrement, et qu’il n’y avait pas grand-chose à faire pour la rendre meilleure… C’est cela d’être un virtuose… Cependant tout cela sonne un peu comme un album réalisé pour pas cher afin de rapporter un maximum.
Le réenregistrement a cependant ses bons côtés. Notamment la mise en valeur de la voix de Bob, moins voilée que sur les premiers enregistrements, mais aussi des arrangements moins « kitsch » que les originaux, même si la plupart n’ont même pas dix ans. Est-ce que cela a un intérêt ? On peut certes penser que non, quand on réenregistre des titres qui ont cinq ou six ans maximum, mais parfois, même sortis en 2007, certaines chansons n’avaient pas bénéficié des meilleurs arrangements. Le tout reste proprement génial. Parfois flirtant avec l’épique ("When We Were Younger", "Out of the Shadows"), toujours à la frontière du classic rock et du hard qui swingue, Bob Catley marie tout cela admirablement bien par sa voix incroyable de présence. Les deux chansons "The Fall" et "Do You Know Who You Are ?" sont cependant nouvelles et valent clairement le détour, toujours fidèle au hard rock mélodique superbe que produit le groupe, et qui ravira les fans par leur souffle de nouveauté sur cette compilation de réenregistrements qui sent parfois le réchauffé.


Magnum ne comble donc pas entièrement les attentes du public avec ce nouvel album qui n’en est pas un, mais toujours est-il que certains réenregistrements ou remasterisations s’avèrent intéressants, et que les deux nouveaux titres le sont tout autant. De plus, Evolution constitue la voie parfaite pour découvrir Magnum, dans toute sa splendeur.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4