4876

CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
Cette chronique a été mise en ligne le 29 octobre 2011
Sa note : 14/20

LINE UP

-Tony "The Demolition Man" Dolan 
(basse+chant) 

-Jeffrey "Mantas" Dunn 
(guitare) 

-Anthony "Antton" Lant 
(batterie) 
 

TRACKLIST

1) Exciter
2) Motörhead
3) Reptile
4) God Of Thunder
5) Hell Ain't A Bad Place To Be
6) Creatures Of The Black

DISCOGRAPHIE


Mpire Of Evil - Creatures Of The Black (EP)
(2011) - heavy metal - Label : Scarlet Records



Venom fut sans doute une des plus grosses impostures du heavy metal. En arrivant au bon moment avec la bonne idée, Cronos et ses potes ont réussi à masquer leur manque de talent pendant quelques années, avant que la supercherie ne devienne trop grosse. La dernière mouture, avec Cronos seul aux manettes, est d'ailleurs un fiasco, avec des albums mauvais et des prestations scéniques encore pire. Et voilà que maintenant, ce sont les anciens membres Mantas, Antton et Demolition Man qui unissent leurs forces au sein d'un nouveau projet baptisé Mpire Of Evil ! Hé les gars, les blagues les plus courtes sont les meilleures…

Avant de se lancer complètement dans la bataille, en principe l'année prochaine, les gars ont décidé de prendre d'abord la température avec un EP 6 titres. Et quand je dis prendre la température, c'est vraiment avec le bout du gros orteil, puisque le groupe nous propose seulement 2 titres originaux et pas moins de 4 reprises ! Commençons par celles-ci d'ailleurs, comme ça ce sera fait. Mpire Of Evil étant un Venom bis, leur reprise de "Motörhead" n'est ni surprenante, ni très intéressante, la bande à Lemmy étant sans doute l'influence la plus importante du groupe. A la limite, il est déjà plus agréable de les voir se frotter à du Judas Priest, une des premières amours de Mantas, avec un "Exciter" transformé en un brûlot speed / thrash cradingue avec une intro à la batterie des plus pataudes, bien dans le style Venom. Idem avec "Hell Ain't A Bad Place To Be", qui voit Mpire Of Evil reprendre du AC/DC à la sauce American Dog, bien chargée en matières grasses donc.
Quid des compos du groupe ? Et bien, ce pourrait être la très bonne surprise de l'année prochaine, Mpire Of Evil étant en fait loin d'être un simple clone de Venom. Le trio donne dans un style plus moderne et très sombre, avec des guitares sous-accordées, une basse saturée à l'extrême et un Demolition Man qui chante volontairement dans des tons très graves. Comme on s'y attendait, la production est sale et sonne presque indus' à certains moments. Si l'album est dans la veine de "Creatures Of The Black", un titre ultra heavy avec un riff très lourd qui vous écrase (ce final !) et un chant presque désincarné, ce sera déjà très bon. Mais si c'est du niveau de "Reptile", alors là ce sera carrément excellent ! Le groupe se montre déjà plus agressif sur le couplet, avec un riff classique dans un enrobage sec et tranchant, avant d'exploser surun refrain bourrin qui donne envie de beugler en chœur pour soutenir Demolition Man. Un titre parfait pour lancer une carrière !


Evidemment, le potentiel commercial d'un tel EP est quasi nul. Dans un marché du metal saturé en nouveautés, qui irait claquer quelques euros dans ce qui s'apparente avant tout à une carte de visite ? Ce qui est sûr en revanche, c'est que celle-ci donne très envie d'en entendre plus, alors que l'annonce de ce nouveau projet semblant marcher ouvertement sur les plates-bandes de Venom laissait plutôt dubitatif. Mais qu'on se le dise, Mpire Of Evil compte bien sortir de l'ombre de son grand frère en s'appuyant sur son propre style. Ils en ont assurément les moyens…


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5