4907

CHRONIQUE PAR ...

93
Jehovad
Cette chronique a été mise en ligne le 12 novembre 2011
Sa note : 14/20

LINE UP

-Lance King
(chant)

-
(guitare)

-
(guitare)

-
(basse)

-
(batterie)

TRACKLIST

1) 111. A Sense of Urgency
2) 222. Awakening
3) 333. Manifest Destiny
4) 444. A Given Choice
5) 555. A moment in Chiros
6) 666. Dance of Power
7) 777. Kibou
8) 888. Infinity Divine
9) 999. Joy Everlasting
10) 10:10 Sacred Systems
11) 11:11 Transformation

DISCOGRAPHIE


Lance King - A Moment in Chiros
(2011) - heavy metal power prog - Label : Nightmare Records



Lance King. Une voix d’or. Plus de vingt ans de carrière. Plus de vingt-cinq albums au sein de diverses formations plus ou moins obscures parmi lesquelles Balance of Power, Pyramaze, Shining Star ou Avian. Aujourd’hui, le monsieur s’entoure d’une tripotée d’artistes issus de groupes heavy/prog mineurs et se lance dans son premier album solo. Il a choisi comme concept le grand mystère de l’heure 11 :11 dont plusieurs millions d’humains – dont Lance lui-même - semblent avoir fait l’expérience. Amateurs de mystères, suivez le guide…
 
Côté concept, « Chiros » fait référence au temps psychique, subjectif, qui règle chaque individu, par opposition à « Chronos », le temps physique, objectif, qui règle la société… Intello, dites-vous ? La date de sortie est fixée au 11-11-2011… Les titres sont numérotés de façon très particulière... La pochette est ésotérique à souhait (également un tantinet mégalo ?). Autant d’ingrédients réunis pour réussir un bon album « progressif », au sens « appréciable à plusieurs niveaux ». Côté musique, après que le décor ait été planté par un narrateur, comme aime le faire Rhapsody, l’entrée en matière se déroule en grande pompe sous la forme d’une intro symphonique et épique, termes qui peuvent également servir à qualifier le reste de l’album. Lance King propose ici un power metal d’une grande richesse, résolument moderne, aux orchestrations dantesques, le tout servi par une production impeccable. Se mêlent - avec plus ou moins d’adresse - de gros riffs heavy, de nombreuses interventions acoustiques ("A Moment in Chiros", "Dance of Power", "Sacred Systems"), des samples ("A Given Choice", "Sacred Systems", "Transformation"), des claviers ("Awakening","A Given Choice", "Transformation"), des sections prog-metal ("Joy Everlasting"), des solos vertigineux ("Awakening", "A Moment in Chiros", "Dance of Power"), des refrains accrocheurs… On relève également un net penchant de l’auteur pour les mélodies orientales ("Awakening", "Manifest Destiny", "Sacred Systems"), ce qui apporte une petite touche exotique du meilleur effet. Cet album est extrêmement dense et exigera de vous de nombreuses écoutes attentives avant de se laisser apprivoiser. "Kibou" (prononcer « kibow », « l’espoir » en japonais) divise l’album en deux partie et fait office d’intermède piano/voix
 
Mais alors que pourrait-on reprocher à A Moment In Chiros ? Qu’est-ce qui fait de cet album une belle réussite, sans pour autant être absolument inoubliable ou indispensable? Qu’est-ce qui empêche Lance King de se faire enfin une place au panthéon du heavy metal progressif ? Difficile à expliquer… Ou plutôt très simple... Il manque le petit « plus » qui fait grimper aux rideaux ; le riff qui tue ou le petit arrangement jamais entendu auparavant, peut-être ; le genre de pépites avec lesquelles certains groupes actuels parviennent à garnir leurs albums ; il manque à A Moment In Chiros l’originalité assurément … Car même s’il s’apprécie avec un plaisir grandissant à chaque nouvelle écoute, même si chaque chanson est sincèrement bien léchée, si les riffs passent très bien, force est d’avouer que cet album n’est que « moyen », perdu au milieu d’un genre qui ne fixe aucune limite aux créativités les plus débridées, un genre dont la règle est « pas de règle », un genre aux possibilités de renouvellement infinies… Lance King et ses camarades ont certes de très bonnes idées mais manquent clairement de folie créatrice. Alors, comme au cinéma, parmi la profusion de sorties similaires les unes aux autres, il est difficile de se faire une place au soleil même avec un album de grande qualité et le consommateur de disques ayant un budget limité doit être rapidement séduit pour décider d’acquérir tel album plutôt que tel autre. Mais ces considérations bien terre-à-terre nous mènent bien loin des questionnements mystiques et paranormaux qui torturent l’esprit de Lance… Souhaitons-lui plutôt de trouver des réponses à ses questions… Et du succès pour A Moment In Chiros car les profits iront à l’association Not For Sale qui lutte contre l’esclavage sexuel à l’échelle mondiale. Belle initiative, Lance !

 
Bel exercice de style pour une première réalisation solo mais qui laisse plus sur sa faim que sur le cul. Lance King saura-t-il se surpasser lors d’un second album ? Espérons-le… En tout cas le potentiel est là.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4