5127

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 20 mars 2012
Sa note : 15/20

LINE UP

-Gaahl
(chant)

-King ov Hell
(basse)

TRACKLIST

1) Procreating Satan
2) Forces of Satan Storms
3) Teethgrinding
4) Carving a Giant
5) A Sign of an Open Eye
6) Wound Upon Wound
7) God Seed
8) Of Ice and Movement
9) Prosperity and Beauty

DISCOGRAPHIE

Live at Wacken (2012)
I Begin (2012)

God Seed - Live at Wacken
(2012) - black metal - Label : Indie Recordings



God Seed nous propose un live au Wacken : Live at Wacken, enfin, même si on est mauvais en anglais, on peut aisément comprendre le titre, non ? L'intérêt ? Nous prouver que les deux norvégiens qui composent le groupe sont capables d'assurer très bien au niveau de la scène, et ce, même si on retrouve quasiment que du Gorgoroth dedans.

Pour les fans du groupe, pas de déception à l'horizon. Déjà, côté de la setlist, de bons morceaux ont été sélectionnés, ça ne déroutera donc pas les amateurs de God Seed. Et puis, entendre un live des Norvégiens reste relativement agréable : l'exécution est impeccable, et les deux comparses s'en tirent à merveille. Que ce soit du côté instrumental ou vocal, on a presque l'impression d'entendre une version studio car la qualité du son est vraiment bien présente, mais, cependant, cela peut parfois sembler un défaut : on ressent très peu de différences entre ce que la formation aurait pu proposer directement sur CD, et un livre certes propre, mais qui sonne un peu trop … studio.
Enfin, sur un live, difficile de faire ressortir l'ambiance très malsaine de God Seed, et pourtant, c'est souvent assez réussi. On trouve du plaisir à entendre ces hymnes black metal, avec même quelques petites reprises de Gorgoroth à l'ère Gaahl. D'ailleurs, question Gaahl, le bougre est en forme, et l'entendre est toujours un bon point, il est reconnaissable immédiatement, et confère sa petite personnalité à God Seed, et du coup, à ce live. Et puis, sur une scène aussi grande que celle du festival allemand, ça aurait été un comble de ressortir avec un aspect décevant ou un mauvais son. Donc on peut quand même se contenter nettement de ce qui nous est proposé à l'écoute.


Live at Wacken nous démontre les qualités scéniques de Gaahl et son compère King ov Hell, même si avec les enregistrements scéniques, on se dit toujours qu'on préférerait avoir ça déjà devant nos yeux plutôt que de l'écouter sur un CD. Peu importe, on dirait bien que God Seed vaut le coup à voir, et ça, c'est le plus important. Pour les fans, ça devrait passer sans problème.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6