5145

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 03 avril 2012
Sa note : 12.5/20

LINE UP

-Blondie
(chant+guitare)

-Stuffy
(basse)

-Pamyz
(batterie)

TRACKLIST

1) Easy Romance
2) Down On You
3) 10 000 Miles Away
4) Fallen Hero
5) 15 Minutes Of Fame
6)
Got To Try
7) Fuck Yourself
8)
 Kill Her One Day
9) The Last Time
10) See You Dead

DISCOGRAPHIE

Easy Romance (2010)

Suckerstarz - Easy Romance
(2010) - punk glam Sleaze - Label : Shotgun Generation Records



Suckerstarz est un groupe franco-hongrois. Oui c’est assez rare pour le noter. Le trio a beau être le side project de membres de High-School Motherfuckers, Pleasure Addiction et The Joystix, ce projet existait avant leurs groupes principaux et les membres y reviennent quand ils trouvent le temps. C'est-à-dire pas très souvent si on considère que ce Easy Romance n’est que leur premier album, le groupe ayant précédemment sorti quelques EP notamment au Japon (pourquoi pas ?).

Dix titres pour 26 minutes de musique, voila qui suffit pour nous donner une indication du style pratiqué par Suckerstarz. Non, il ne sera pas question ici de metal progressif ni de funeral doom, mais de quelque chose de très punk dans l’esprit. En effet le groupe aligne les brulots de quelques minutes seulement pied au plancher et sans jamais regarder dans le rétroviseur. Cette énergie punk juvénile est associée à un sens mélodique assez développé nous donnant droit à des refrains souvent très sucrés à défaut d’être vraiment tous très accrocheurs. On pense à la fois à du punk américain à la Ramones ou même Green Day (le très court et pop 'Fallen Hero') ou à la scène sleaze suédoise. En effet, les Hellacopters ou surtout les Backyard Babies du début de carrière ne doivent pas être inconnus de nos trois joyeux keupons.
Si au niveau du style on n’est pas loin de celui d’un chef d’œuvre comme Total 13, qualitativement Easy Romance ne boxe pas dans la même catégorie, malgré quelques sursauts comme ce '15 Minutes Of Fame' explosif ou le plus méchant 'Fuck Yourself'. Certains titres comme l’éponyme qui ouvre le bal pourraient presque sonner comme du Motörhead avec un son plus gros, plus sale et méchant, bref avec une paire de cou---es. Mais le groupe préfère donner dans la légèreté en balançant un refrain joyeux et sautillant presque rockabilly. On finit toutefois par se laisser prendre au jeu de cette musique sans prétention, fun et entrainante. Tant et si bien qu’une fois l’album terminé on se le remet volontiers, sa très courte durée lui permettant de ne pas lasser l’auditeur une seule seconde.


Easy Romance est une sorte de petite sucrerie procurant un plaisir fugace mais réel, vite oublié mais donnant un gout de revenez-y. Suckerstarz ne semble pas se prendre au sérieux et ses membres n’ont d’autre ambition avec ce projet que de se faire plaisir en espérant que certains y trouvent leur compte. Dans cette optique là c’est plutôt réussi.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3