5172

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 30 avril 2012
Sa note : 10/20

LINE UP

-Tanja Lainio
(chant)

-Sami Leppikangas
(guitares)

-Sauli Kivilahti
(guitares)

-Heavy Hiltunen
(basse)

-Jukka Outinen
(batterie)

TRACKLIST

1) Antidote to You
2) Still An Angel
3) Thousand Suns
4) Feel My Revenge
5) Bad Blood
6) All Behind
7) Gone Are the Days
8) I Am
9) Broken (Into Pieces)
10) Where Angels Fear
11) Stay

DISCOGRAPHIE


Lullacry - Where Angels Fear
(2012) - rock gothique mélodique - Label : Scarlet Records



Lullacry est un groupe finlandais qui sort cette année son cinquième album, troisième avec la chanteuse Tanja. Cinq albums en 13 ans, c'est pas légion, surtout que le précédent, nommé Vol.4, date de 2005. Ils ont eu le temps de paufiner leurs morceaux, et on l'espère, de pouvoir nous enthousiasmer...

Bon, le truc avec les groupes à chanteuse, c'est que à une certaine époque, celà faisait office de nouveauté. Maintenant, c'est plutôt assez banal. Et en fait de banalité, il est vrai que la musique de Lullacry s'avère somme toute assez ... banale. Pas de médiocrité ici, non, simplement, après sept ans d'absence, on aurait pu s'attendre à une pléthore d'idées venues enrichir leur musique. Que nenni! La majeure partie de l'album est prévisible. Un peu en auto-pilote. On a droit au duo avec leur producteur - !! - sur "Feel My Revenge" pour un titre pas trop méchant. Effets de voix - assez ringards - sur "Still An Angel" pour exprimer la dualité du personnage - Ying et Yang - et on peut presque voir le groupe s'auto-gratuler dans une ivresse navrante. Une petite escursion en territoire symphonique - mais limité par la voix de la chanteuse. Rien qui n'a pas déjà été fait mille fois - et en mieux. Electro-cardiogramme plutôt plat.
Non, tout n'est pas mauvais. L'album commence plutôt bien avec un titre entrainant au rythme saccadé avec ses guitares qui crachent. Un autre bon moment est "I Am" où on se réveille avec une petite pépite rock, certes teintée fortement pop, mais on se satisfait avec ce qu'on a. Refrain mélodique et solo aérien, mais morceau qui reste bien en tête. Entre les deux, c'est malheureusement un peu une traversée du désert avec comme seul mini-oasis le troisième titre qui fait plus dans le heavy rock avec son riff à la Scorpions - période actuelle. Pas mal fait, mais si celui-ci se trouvait sur un album des géants teutons, tout chroniqueur bien dans sa tête le qualifierait de titre de remplissage. Ici, il fait preuve de temps fort... L'album se termine avec "Stay", ballade acoustique où Lullacry se montre des plus convaincants, offrant un titre avec plein de sincérité, de mélodie et de coeur. Malheureusement, c'est pas trop métal...


Rien de vraiment excitant au niveau des écoutilles - rien non plus de vraiment blessant. Juste un petit moment d'ennui...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1