5256

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 09 juillet 2012
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Jorn Lande
(chant)

-Tore Moren
(guitares)

-Jimmy Iversen
(guitares)

-Nic Angileri
(basse)

-Willy Bendiksen
(batterie)


TRACKLIST

1) My Road
2) Bring Heavy Rock to the Land
3) A Thousand Cuts
4) Ride Like The Wind
5) Chains Around You
6) The World I See
7) Time To Be King
8) Ride To The Guns
9) Black Morning
10) I Came To Rock

DISCOGRAPHIE


Jorn - Bring Heavy Rock to the Land
(2012) - heavy metal à fortes tendances Rock - Label : Frontiers Records



Voici plus de dix ans que le monsieur sort des disques, tout sujet à sa cause de musique certes rock, mais bourrée de mélodies. Voici donc sa dernière mission, amener ce gros rock à toutes les nations...

Avec un titre pareil, Jorn en surprendra plus de deux en commençant cet album par une chanson accoustique - où le sieur fut touché par la musique avant même de pouvoir marcher - qui est suivie par un gros riff qui annonce la chanson éponyme et qui se sentirait très à l'aise sur le Blackout des Scorpions. La mission semble être en bonne progression, même après un faux départ. Le titre rocke dur, tout en restant bourré de mélodie. La voix de Jorn est puissante, avec ses notes entre Dio et Coverdale. L'ombre du serpent blanc est toujours bien présente à travers ce disque, comme dans la power-ballade "Black Morning" ou bien encore le refrain de "Thousand Cuts" ou le break de "The World I See" entre bien d'autres. 
Mais cet album reste étonnemment assez métal. La charge "Ride to the Guns" est très Saxon avec son riff, sa tructure et le thème des paroles. "Chains Around You" enfonce la pédale pour devenir un titre assez speed, dans la pure tradition germanique - à la Helloween. Ce qui surprend un peu quand on sait que le sieur n'était pas trop friant de ce genre de titre. Mais il en reste un point fort de cet album. "Thousand Cuts" rappelle Judas Priest époque Turbo, mais en gardant le côté mélodique au moment du refrain. Le monde musical de Ronnie James Dio était toujours bien présent au travers de la carrièe de Jorn Lande, et une fois encore, il nous offre un morceau qui se porterait très bien sur un disque de Dio, "The World I See", certes un peu lent, mais résolument tout en puissance.
Quant aux reprises - choses dont le groupe nous a habitués dans le passé - ici nous en avons deux. La première est "Ride Like The Wind", originalement enregistrée par Christopher Cross. Plutôt penchant claviers dans sa version originelle, celle-ci se voit bourrée de guitares pour un résultat assez tranchant, même si quelque peu alourdi par le traitement. Ce vent semble plombé. On peut lui préférer celle de Saxon - assez proche, mais moins lourde -, sortie sur leur album Destiny de 1988, même si la batterie sonne horriblement 80s. Quant à la seconde, ce n'est d'autre que "Time To Be King",
chanson de l'autre groupe de Jorn, Masterplan. Il a voulu faire cette nouvelle version car il trouvait que celle-ci avait un potentiel heavy-rock. Ce que nous avons, c'est un titre dont les notes très  power metal de la version originale ont été enlevées et le rythme un peu ralenti. Mais la chanson reste malgré tout assez heavy metal, et pas trop rock. Pour un résultat légèrement moins couillu au final.


Cette mission tombe un peu court. Certes puissant, cet album n'en reste pas moins assez métal, plus que heavy rock. Virage qui avait été légèrement amorcé avec Lonely Are The Brave. Mais il se laisse bien écouter - la puissante voix du sieur y étant pour beaucoup. Rien de magistralement nouveau ici, mais le tout est bien exécuté et offre sa généreuse dose de headbanging.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3