5311

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 08 juillet 2012
Sa note : 15/20

LINE UP

-Damian Wilson
(chant)

-Pete Rinaldi
(guitare

-Adam Wakeman
(claviers)

-Lee Pomeroy
(basse)

-Richard Brook
(batterie)

TRACKLIST

1) Stalled Armageddon
2) Fall of America
3) Soldier
4) Die With a Bullet
5) In Hell's Name
6) Daddy Fucking Loves You
7) Invasion
8) The Big Day

DISCOGRAPHIE


Headspace - I Am Anonymous
(2012) - metal prog - Label : Inside Out Music



Fondé récemment par le clavériste d'Ozzy Osbourne, Adam Wakeman, Headspace est un groupe tout nouveau, tout beau qui  - fin mai - firent publication de leur premier album dans les bacs : I Am Anonymous. Et comme le dit si bien la petite fiche qu'on m'a transmise, le tout est progressif jusqu'au bout des ongles. Le tout est aussi extrêmement grandiloquent et virtuose. « I don't have any ideas of grandeur », disait Wakeman... oups !

Bon. Malgré le fait que le tout est relativement pompeux et a une certaine tendance à la longueur (la moyenne de temps de toutes les pistes est de 9 minutes), I Am Anonymous est une sympathique démonstration d'inventivité et de talent pour essayer de ne pas se noyer dans les classiques du genre. Défi à moitié relevé, dirons-nous. En effet, la longueur excessive des pistes a tendance à lasser l'oreille, malgré la grande diversité des ambiances employées tout au long de l'album (les couplets scandés d'"Invasion", la ballade toute simple qu'est "Soldier", les guitares à la limite du flamenco sur certains passages de "Daddy Fucking Loves You"). Voilà le gros problème de l'album... est peut-être bien le seul.
Et si on passe outre ce problème de longueur ? Il y a des constatations qui s'imposent immédiatement : la technique est excellente, la voix est d'une efficacité redoutable (tantôt naïve, tantôt nerveuse). Certains titres parviennent même à enchanter l'auteur du premier coup ! "Die With a Bullet", par exemple, est une des meilleures chansons prog que j'ai pu entendre ces derniers temps. Guitare incisive, refrain agressif jusqu'à la moitié de la piste où soudainement, l'ambiance se fait plus calme répétitive, donnant belle part à la basse et aux claviers. Le chant se concentre sur une unique phrase, répétée tout au long d'une ligne de chant tortueuse, aussi catchy que recherchée. Excellent.
On remarquera également le côté extrêmement fragmenté et tortueux des rythmes : "Fall of America" et "Invasion" ont l'air faussement simples, mais fonctionnent sur des temps qu'on a peu l'habitude de voir dans ce genre de musique. Au milieu de cette démonstration de maîtrise et d'harmonie, "Soldier" fait un peu figure d'OVNI : une ballade piano-chant tout ce qu'il y a de plus banale, collant néanmoins parfaitement avec l'ambiance catastrophique-guerrière que véhicule le groupe. On ne peut décemment pas reprocher au groupe d'avoir voulu faire simple (d'autant plus que c'est une fort jolie ballade), mais franchement, ils auraient pu en faire une deuxième qui remplacerait la symphonie pompeuse et fadasse qu'est "In Hell's Name".


Si I Am Anonymous n'avait pas été aussi long et aussi difficile à écouter, je lui aurais volontiers accordé deux points de plus. Mais malheureusement, cela n'a pas été le cas. Cependant, il reste un très bon album de début, aussi surprenant qu'agréable. Je ne saurai que trop conseiller aux fans de prog d'y jeter une oreille et de surveiller les prochaines sorties de Headspace : quelque chose me dit qu'ils iront loin, ces petits...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2