5394

CHRONIQUE PAR ...

90
Seth
Cette chronique a été mise en ligne le 22 octobre 2012
Sa note : 14/20

LINE UP

-Olli Hippauf
(chant)

-Ralf Klein
(guitare)

-Alexander Kopp
(guitare)

-Hanjo Papst
(basse)

-Simon Mengs
(batterie)

TRACKLIST

1) Kamikaze
2) Fritz H.
3) Begraben
4) Fleisch
5) Stück für Stück
6) Gladiator
7) Wiedergänger
8) Stalingrad - Kanonenfutter
9) Stalingrad - Untergang
10) Stalingrad - Das Kreuz

11) Zeit der Zeiten
12) Bomber
13) Hoellenfeuer
14) Macbeth

DISCOGRAPHIE


Macbeth - Wiedergänger
(2012) - heavy metal - Label : Massacre Records



Macbeth est un soldat de plus dans l’armée de groupes de heavy metal en provenance de Germanie. Ils ont quelque chose ces Allemands. Quelque chose qui fait qu’ils savent faire du heavy, et qu'on reconnait un groupe de heavy teuton entre mille. Cependant ces groupes, il commence à il y en avoir un bon nombre, et il est à présent difficile de faire la différence au cœur même de cette communauté. Macbeth nous présente malgré tout son troisième album studio cette année, Wiedergänger. Au lieu d’essayer de le prononcer, voyons plutôt de quoi il en retourne.

Macbeth fait partie de ces groupes. Ceux qui ont sorti trois démos obscures dans les années 80, et qui, voulant suivre l’exemple de Hell, se disent qu’il est temps de dépoussiérer les amplis et de s’en remettre un bon coup. Mais la comparaison ne s’arrête pas là, elle s’étend malheureusement à la plus tragique des similarités, puisque le chanteur de Macbeth s’est suicidé en 1989, obligeant la formation à une séparation temporaire. Seulement pour Macbeth, c’est déjà le 3eme album depuis leur retour qui remonte maintenant à plusieurs années (bon d’accord, ils n’ont pas copié Hell…), et ce n’est pourtant guère la gloire pour l’instant. Un premier retour en 1993 fut cette fois contrecarrée par un nouveau décès, celui du batteur. L’aventure tournait clairement au cauchemar, et Macbeth a cessé toute activité, ce jusqu’en 2002. En 2003 sort Rebirth, et c’était reparti.
Le son Macbeth est musicalement guerrier et agressif, et au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le groupe nous assène au cœur même de l’album un tryptique du nom de "Stalingrad" (ben oui, pourquoi faire dans la dentelle), un véritable hymne de guerre sur fond de coups de feu et d’explosions, typiques d’une partie de Call of Duty. C’est sombre, froid et sans espoir. Mais également franchement bien composé. On a là un heavy metal sans clavier, sans voix claire et sans concession, agressif et noir. Le refrain de la seconde partie de "Stalingrad", "Untergang", restera d’ailleurs dans les mémoires pour son coté solennel et limite mortuaire : un simple « Stalingrad » qui s’élève comme un chant de deuil, comme un mémorial sur les guitares saturées.
Le chant allemand ne fera qu’ajouter au côté offensif de l’ambiance (oui car on aura beau dire ce qu’on veut, l’allemand, c’est violent). Et cela, vous le comprendrez si besoin est lorsque sur la troisième partie de "Stalingrad", "Das Kreus" : on s’attend, d’après l’intro mid-tempo et mélancolique, à une ballade. Puis la douce voix de fumeur de cigares depuis 20 ans du chanteur s’élève, et nous assène de superbes paroles germaniques au romantisme faisant pâlir Tuomas Holopainen. Bon, pour faire court, ce n’est pas une ballade de fillettes, mais la chanson est cependant de qualité. Pour en finir rapidement sur cet aspect de Macbeth, en gros, à moins d’être bilingue germain, on ne comprend rien à ce qu’il dit, mais il n’a vraiment pas l’air content. Et cela s’accorde très bien avec la musique.


Macbeth est donc en possession d’outils efficaces et produit un son dur et efficace, un heavy metal germanique inébranlable. La formation a connu bien des déboires mais affiche un visage plus résolu que jamais pour la sortie de ce Wiedergänger. Lorsqu'on sait que ce titre signifie en fait « revenant », cela prend soudain tout son sens... On espère fort que ce groupe aux fondations plus que solides obtiendra la reconnaissance qu’il mérite.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7