5442

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 29 septembre 2012
Sa note : 12/20

LINE UP

-Dan Cleary
(chant)

-Chris Segger
(guitare)

-Ian Sandercock
(guitare)

-Dave Arnold
(basse)

-Adam Brown
(batterie)

TRACKLIST

1) Forever
2) Let it Burn
3) Lethal Force
4) It Could Be Worse
5) Fight for Your Life
6) Land of the Lost
7) Wolf Gang
8) Feed My Fire
9) All the Way
10) Can't Stop the Rush

DISCOGRAPHIE


Striker - Armed to the Teeth
(2012) - heavy metal - Label : Napalm Records



Striker vient du Canada, Striker joue du heavy metal, Striker sort son deuxième album. Cette formation ne vous a jamais effleuré les oreilles ? C'est normal après tout, leur premier opus était signé sur un bien plus petit label. Mais les changements qui arrivent donnent désormais une nouvelle chance à la formation : avec un contrat sur Napalm Records pour la sortie d'Armed to the Teeth, voilà que les lurons d'outre-Atlantique ont de quoi briller !

Oui mais voilà, dans un registre hyper bouché comme celui-ci, dur d'émerger quand les compositions ne sont pas en béton armé. Et du côté de nos amis de Striker, ce n'est pas toujours ça. Si on dénote quelques tubes, des petits laisser-aller se font entendre de temps en temps, ce qui ne donne pas vraiment envie. Ainsi, avec "Land of the Lost", on a tout du morceau heavy qui ne restera pas dans les mémoires : assez mal goupillé, banal et surtout sans aucune personnalité (rien que les riffs ou les mimiques vocales du chanteur donneront l'impression d'avoir été entendus des milliers de fois !), le titre passe directement à la trappe. Et si vous pensez presque tout le temps à Iron Maiden en écoutant cet album, c'est normal : l'influence est tellement présente, tant dans les riffs que dans le chant, qu'elle annihile tout effort d'originalité de la part de la formation canadienne.
Tout cela semble bien négatif, mais, pourtant, cet album n'est pas mauvais du tout. Sans atteindre l'excellence ni les grands noms du genre, on passera pourtant un assez bon moment à son écoute. En faisant abstraction des défauts intrinsèques, on entend une guitare plutôt inspirée, nous octroyant pas mal de solos bien sentis (le final de "Lethal Force" pour prendre un exemple parmi tant d'autres, bien que celui-ci semble être le plus judicieux), mais également un chanteur qui s'en tire avec les honneurs. Dan Cleary renforcera encore les évocations des Britanniques, mais le jeune homme est un bon frontman, maîtrisant très bien sa voix, nous régalant de quelques cris et quelques aigus fort sympathiques (allez, on va reprendre "Lethal Force" qui est, soit dit en passant, le meilleur titre dans le lot).
Armed to the Teeth commence sur les chapeaux de roue avec "Forever" et "Let it Burn", véritablement boostées à la testostérone, nous évoquant leurs compatriotes de Skull Fist. Dans cette mode revival du heavy à la NWOBHM, Striker n'est pas encore dans l'élite, mais a quand même quelques arguments de poids, à commencer par ses mélodies et ses refrains, bien senties, même si parfois, les idées semblent venir d'ailleurs (pas besoin de dire où, vous avez déjà compris). Quelques répétitions se font ressentir cependant, baissant un peu l'intérêt éprouvé envers ce second brûlot du combo canadien. A parfois trop tirer sur les mêmes ficelles, la fin de l'opus commence à être moins facile à digérer que le début. Et c'est triste, car en diversifiant un peu le propos, le groupe aurait livré une galette encore plus jouissive et entraînante.


La conclusion se fera donc sur cette note un peu mitigée. Indubitablement, le potentiel de Striker est grand, mais le groupe s'englue encore un tantinet dans des schémas trop vus, et ne parvient pas à trouver son identité, trop marqué par les grands noms du heavy metal. Mais une oreille mérite d'être posée sur un Armed to the Teeth qui est loin d'être mauvais, et sera un moyen de détente plutôt agréable, finalement. A eux de passer à l'étape suivante.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3