5443

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 29 septembre 2012
Sa note : 10/20

LINE UP

-Lydie Robin
(chant)

-Charly Sahona
(chant + guitare + claviers)

-Franck Hermanny
(basse)

-Frédéric Marchal
(batterie)

TRACKLIST

1) Devil in Disguise
2) Secret Dream
3) A New Dawn Rising
4) What We're Here For
5) What If I
6) Phoenix
7) Spiritual Path

DISCOGRAPHIE

Hybrid (2008)
Dawn of a New Era (2012)

Venturia - Dawn of a New Era
(2012) - heavy metal mélodique - Label : Lion Music



Le retour de Venturia avait toutes les raisons du monde d'être très attendu. Moult changements de line-up, départ de la chanteuse qui finalement est de retour, tout cela conduit à quatre ans qui séparent Hybrid de Dawn of a New Era, le troisième brûlot de la formation française, menée encore une fois par Charly Sahona, qui commence à se tailler sa petite réputation. Au vu de la qualité des précédents opus, il est clair que celui-ci est attendu de pied ferme.

Et pourtant, ça ne commence pas bien, les ardeurs sont vite refroidies par "Devil in Disguise", le premier morceau. Le groupe nous balance une sauce ultra convenue, sans aucune saveur ni inventivité. On sent que la formation a tenté quelque chose de plus simple, plus basique et conventionnel, mais qui, malheureusement, a du mal à passer. L'harmonie entre les voix de Charly et Lydie est assez douteuse, et le refrain n'est pas assez relevé pour marquer les esprits. Ce qui découle à un titre plat et fade, bref, pas la meilleure façon d'entamer l'écoute d'un nouvel opus. Et question orientation musicale, plus question de metal progressif désormais : place à un metal mélodique aux teintes modernes.
Rassurez-vous, si les structures sont globalement très similaires à celles de la piste d'ouverture, Venturia garde quand même quelques bonnes choses pour la suite. En gros, de "Secret Dream" à "What We're Here For", la formation retrouve à la fois inspiration et audace. Si nous restons bien sûr dans un genre assez classique, qui ne bousculera pas les codes, les mélodies sont déjà mieux senties, avec quelques lignes de chant déjà plus agréables, et, enfin, un cahier des charges respecté : les lignes mélodiques sont plus que correctes, et les refrains deviennent des points d'orgue ! Mention spéciale à "A New Dawn Rising", pour son introduction surprenante et intelligente, son air entêtant et sa guitare démontrant une fois de plus les talents de guitariste de Monsieur Sahona. Sauf qu'une fois de plus, les choses vont se gâter.
A partir de "What If I", on repart dans du déjà vu et revu des centaines de fois, en mieux. Venturia a abandonné toutes ses expérimentations et sa complexité structurelle (car niveau guitare, on a encore quelques parties bien techniques) pour se tourner vers une simplification qui n'est pas encore maîtrisée, tant le groupe se range dans un moule qui pue le réchauffé. Mention particulière à "Spiritual Path", qui ne fait qu'enfoncer le clou. Mid-tempo peu intéressante, le niveau sera partiellement relevé par "Phoenix", titre faisant de son mieux avec un refrain déjà plus agréable. Et si la voix de Charly est plutôt atypique et sonne bien, celle de Lydie est comme la musique : passe-partout et sans émotion. La chanteuse s'en tire bien techniquement, mais devra encore fournir quelques progrès question émotivité lors de son interprétation.


Dawn of a New Era est un opus extrêmement décevant de la part de Venturia. Sa banalité est son plus gros défaut, car difficile de dire qu'il est vraiment mauvais. Seulement, il n'a aucun argument pour réellement se démarquer dans une catégorie où pléthore de formations viennent se ranger chaque année. Et les Français vont devoir mettre le les bouchées double pour retrouver une recette qui fonctionne, car cette nouvelle voie enfonce un combo pourtant prometteur vers le bas ...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5