5476

CHRONIQUE PAR ...

86
Althor
Cette chronique a été mise en ligne le 21 octobre 2012
Sa note : 12.5/20

LINE UP

-Guido Grawe
(chant)

-Volker Rahn
(guitare)

-Tom Bronneberg
(guitare)

-Markus Breuer
(basse)

-Tom Freyer
(batterie)

TRACKLIST

1) Six Minutes to Fear
2) At First I Hate
3) Frozen Throne
4) We Bury Our Dead Alive
5) Face The Blade
6) Fury
7) In a Cage
8) Coming Back
9) The Holy Rape
10) Stabbed Again

DISCOGRAPHIE

reaFEARance (2012)

Scornage - reaFEARance
(2012) - heavy metal thrash - Label : Massacre Records



Scornage est un groupe de thrashers venus tout droit du pays des Teutons. ReaFEARance (fallait la trouver celle-là !) fait suite à trois autres opus. Jusqu’ici, Scornage n’a pas réellement commis d’écart mais c’est surtout leur popularité qui n’a pas décollé, hormis intramuros. Justifié ? Nous allons vite le savoir avec ce cru 2012. Et inutile de vous dire que ça va envoyer sévère. Deutsch qualität oblige.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ça commence en trombe. C’est le mid tempo "Six Minutes To Fear" et son riff efficace qui va nous accueillir. Rapidement, on peut classer ce thrash dans les plus extrêmes, le chant y est pour beaucoup. Ce dernier s’étend du growl aux harshs, avec un vocaliste qui envoie beaucoup d’énergie aux morceaux. Les deux types de chants se donnent constamment la réplique pour un résultat qui convainc ("Six Minutes To Fear", "Coming Back", "In A Cage"). Malgré un son très moderne plutôt typé mélodeath, le groupe sait néanmoins rester dans la pure tradition du style. Niveau guitares, si l’une des deux assène sans arrêt du lourd, avec parfois des passages virulents qui font penser à du bon vieux Slayer, l’autre distribue leads et soli de manière pertinente ("Frozen Throne", "We Bury Our Dead Alive", "Fury"). Aucun répit donc, l’auditeur en prend plein les oreilles mais également plein la nuque, car force est de constaté que c’est entraînant.
On peut néanmoins leur reprocher leur manque de variation : en effet, l’ensemble du disque est très compact et plutôt linéaire. Malgré ce léger écueil, on se pose la question suivante : pourquoi un tel groupe, qui à priori produit de la musique solide, est relégué au rang des seconds couteaux ? Car les qualités sont là, que ce soit pour les compositions ou pour la prestation techniques ou encore le son, rien ne semble vraiment être en dessous du moyen / bon. Et c’est là où le bât blesse, tout cela reste trop standard, trop dans les sillons tracés par leurs illustres aînés du genre. Bien évidemment, ça n’est pas évident de réinventer un genre mais il est toujours bon de savoir tracer sa propre voie, d'explorer d’autres sentiers. Alors oui, c’est facile de faire le moralisateur de comptoir, mais c’est bel et bien la loi qui régit le métal actuel, surtout avec tous ces groupes qui éclosent partout de jours en jours.


Avec reaFEARance les Allemands nous offre un album solide mais un poil lisse. Il manque la petite étincelle à ce groupe pour vraiment faire monter la fièvre. L’album est homogène, voire trop, ce qui fait que les premières écoutes ne sont pas aisées, tout se ressembler  trop. Ca manque également de titres réellement « tubesques », un ou deux brûlots auraient permis de vraiment faire monter l’attention. Reste quand même un bon petit album de thrash assez violent de la part d'un groupe qui doit sacrément envoyer en live. A recommander aux fans du genre, les autres risquent de ne pas être suffisamment captivés.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4