557

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 7.5/20

LINE UP

-Freddy Curci
(chant+instruments)

-Joey Scoleri
(guitare)

-Jason Hook
(guitare+basse)

-Ross Greene
(claviers)

-Ken Malandrino
(basse)

-Joey Greco
(batterie)

-Paul Malandrino
(batterie)

TRACKLIST

1)All It Takes Is a Minute
2)How Much Longer Is Forever
3)One Man Alone
4)Dangerous
5)I'm Running Home
6)Everybody's Watching
7)No Surprise
8)Sky Is Falling
9)The Devil's Dance
10)Who Do You Think You Are
11)Crash the Mirror

DISCOGRAPHIE

Zion (2006)

Zion - Zion
(2006) - hard FM - Label : Frontiers Records



Ca pourrait être un sujet de philo : « La ténacité est-elle une vertu en soi ? ». Inlassablement des groupes tentent de redonner gloire au blason du hard FM, et inlassablement Frontiers produit ces groupes. Cette fois-ci c'est une formation italienne qui s'y jette, menée par le chanteur Freddy Curci qui connut une gloire éphémère avec son ancien groupe Alias... en 1989.

Si vous vous rappelez des tubes de cette année (ndlr : "More Than Words can Say", une ballade qui a tué du monde) vous reconnaîtrez peut-être l'organe de Curci, sinon vous serez sûrement surpris par la banalité totale de sa voix, renforcée par l'absence flagrante de puissance de la production. Il ne s'agit pas que de la prise de chant : à part une basse présente et correcte le son de cet album est tristement plat, lisse et dépourvu d'harmoniques. Curci minaude donc dans les aigus avec pour accompagnement une soupe aussi datée au niveau de la forme que du fond, ce qui n'annonce pas grand-chose d'excitant.

En effet les compos de Zion sont dénuées de la moindre pépite d'inspiration et se vautrent avec complaisance dans les clichés du hard FM. Riffs de couplets répétitifs et gentillets, refrains aux mélodies éculées et aux chœurs qui font passage obligé, feeling à mi-chemin entre le rock et la pop sirupeuse... c'est du sous-Bon Jovi, du sous-Kiss, du sous-Journey, j'en passe ! Sans être vraiment mauvais ou désagréable cet album est donc totalement inutile et permet de répondre à la question de l'intro : oui, la ténacité est une vertu... quand elle s'accompagne d'invention. Sinon elle n'est qu'entêtement nuisible.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1