5580

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 10 novembre 2012
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Elie Syrelia
(chant)

-Gianluca Quinto
(guitare)

-Wilson Di Geso
(claviers)

-Andrea Arcangeli
(basse)

-Marcantonio Quinto
(batterie)


TRACKLIST

1) UniverSeasons
2) The Guns Fall Silent
3) Kiss the Sky
4) Mind Killer
5) All I Want
6) Betrayed by Faith
7) Dirty Feeling
8) From Dusk 'Til Dawn
9) Symbiosis
10) The Queen's Crown
11) I Lose Myself

DISCOGRAPHIE

UniverSeasons (2012)

Solisia - UniverSeasons



Solisia, ça vient d'Italie, le pays de la pizza, des spaghettis, de la tour de Pise et, surtout, du power metal à dragons. On a assez de clichés comme ça ? Car il est important, avant de commencer une chronique, de situer le contexte, hé ouais. En parlant des stéréotypes, si je vous dit qu'aujourd'hui, on ne va pas chasser le dragon mais aller se vêtir de corsets et autres accessoires prisés par les groupes à chant féminin ? Il fallait bien une introduction un tantinet accrocheuse, mais la suite vous plaira peut-être, en parlant de leur second brûlot UniverSeasons.

Car, il est vrai, musicalement, Solisia ne déroge pas à la règle : leur musique, bien que comptant le bassiste de DGM / Evidence dans le line-up, n'est pas particulièrement originale. Certains plans sont du déjà vu, et évoqueront forcément d'autres groupes. Mais la formation a la bonne idée de s'éloigner un tantinet de la pléthore symphonique / gothique qui sévit pour se rapprocher davantage d'un heavy progressif qui n'hésite pas à montrer les crocs quand il le faut : preuve en est sur les couplets du titre éponyme "UniverSeasons", le titre suivant "The Guns Fall Silent" ou sur le refrain pop de l'accrocheuse "All I Want". Le clavier prend aussi part à tout ça, en ajoutant une dimension un peu plus symphonique, mais n'hésitant pas non plus à reprendre certaines sonorités typiques du prog'.
Et ce qu'il a de prog', cet album, ce n'est pas ses structures, mais plutôt certaines parties instrumentales, notamment par la guitare, la basse ou le clavier, qui sont revendiquées et influencées par cette musique, mais sans jamais tomber dans le plagiat, heureusement ! Et ce melting pot inspiré résulte d'une musique globalement satisfaisante et énergique, avec ses bons moments, mais aussi ses plus mauvais. Trois morceaux dérogent à la règle de qualité : "Mind Killer" et ses couplets tout pourris, "Betrayed By Faith" plate et terne et "I Lose Myself" qui a tout de la ballade peu intéressante. Ces pistes placées à part, la compagnie de Solisia est réjouissante : on passe un bon moment devant des morceaux qui n'entrent pas forcément dans les cases prisées du metal à chant féminin, et qui se payent le luxe d'offrir des refrains plaisants.
Bien sûr, la performance convaincante d'Elie Syrelia est un atout supplémentaire pour le combo. Chant grave et chaud, elle consolide ses quelques défauts (linéarité sur certaines lignes qui ne semblent pas réellement écrites pour sa voix) par une interprétation assez solide et portée sur l'émotion.  Des titres ainsi se démarquent : "The Guns Fall Silent" est assez massive, ce qui étonne pour le quintet. "The Queen's Crown" est une pièce plus complexe qui se découvre au fil des écoutes. Enfin, "All I Want" a un feeling pop qui rend le titre immédiatement assimilable sans lasser là où "Symbiosis" voit des passages plus épiques, presque typés power. En gros, la diversité de cette offrande est nette, et retranscrite à merveille dans les titres.


UniverSeasons constitue donc là une bonne petite œuvre très sympathique qui prouve que Solisia a encore de la suite dans les idées. Reste à améliorer certaines compositions et à gagner un peu plus en originalité pour pouvoir prétendre à entrer dans l'élite du genre. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que le brûlot prouve que nos Italiens ont de quoi aller loin pour la suite de leur carrière. Et si le prochain est encore au-dessus, alors les ténors devraient faire attention à cette valeur montante.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7