5606

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 19 novembre 2012
Sa note : 12/20

LINE UP

-Alessio Taormina
(chant)

-Simone Campione
(guitare)

-Maurizio Malta
(guitare)

-Giuseppe Carrubba
(claviers)

-Dario D'Alessandro
(basse)

-Claudio Diprima
(batterie)

TRACKLIST

1) Zhoongguo
2) Seven Reigns
3) Harbringer of a New Dawn
4) Siblings of Tian 
5) Walls of the Emperor
6) Under the Same Sky
7) Farewell
8) Huanghun
9) Ephemeral
10) End of the Days
11) Requiem

DISCOGRAPHIE

ShiHuangDi (2012)

Thy Majestie - ShiHuangDi
(2012) - metal symphonique - Label : Scarlet Records



Connus depuis dix ans dans le milieu du metal symphonique / power metal, Thy Majestie ont attendu quatre ans avant de sortir leur dernier album en date, ShiHuangDi. Malgré les multiples changements de line-up du groupe sicilien, les fans les plus tenaces du groupes attendirent impatiemment ce dernier album. Maintenant que l'album est sorti, une question se pose : l'attente en vaut-elle vraiment la chandelle ?

Une petite précision avant de débuter pleinement cette chronique : malgré son visuel et le concept qui l'accompagne, ShiHuangDi n'a d'oriental que son nom et deux-trois frêles passages, et c'est bien dommage (un album de power metal oriental aurait sans doute été d'une originalité bien supérieure au résultat final). Nous avons donc devant nous un album de power metal tout ce qui a de plus classique, bien fait, bien produit et assez efficace pour se laisser écouter en entier. Cependant, il manque quelque chose pour que ShiHuangDi se retrouve dans la liste des coups de coeur. Et cette chose, c'est l'originalité.
En effet, malgré un concept intéressant (l'histoire du premier empereur de la Chine réunifiée), la musique de Thy Majestie manque de ce grain de folie qui fait crier les chroniqueurs au génie. Pourtant l'album possède ses refrains forts ("Seven Reigns", "End of the Days") comme de très belles parties instrumentales ("Under the Same Sky", "Siblings of Tian"). Le nouveau chanteur se débrouille bien, et sa voix ne manque pas de splendeur. Pourtant, il n'y a là rien qui ne détache cet album de ses congénères du même genre. Il est vrai que c'est un bel exemple de power metal soigné et cohérent, mais est-ce vraiment ça qui convaincra les fans du retour aux sources promis par le groupe ?
Certes, on pourrait arguer qu'avec tant de changements et une telle attente, le groupe s'est retrouvé épuisé et en panne d'inspiration, mais... pendant quatre ans ? On a peine à y croire, et ce ne sont pas le très chouette solo de "Seven Reigns" ni la promesse épique du refrain qui parviendront à nous faire changer d'avis. Thy Majestie ont connu des jours meilleurs, et devraient peut-être penser à une retraite, surtout lorsqu'on jette une oreille à leurs meilleurs albums.


Essoufflé, fatigué mais encore bien debout, Thy Majestie reste un groupe sincère et soigné, qui possède un talent certains pour les arrangements et une expérience qui serait profitable à bien d'autres groupes. Justement, peut-être serait-il temps pour nos musiciens de choisir un line-up définitif, prendre du recul et se poser la question : « qu'apporte-t-on à la musique ? » Et surtout « Cela vaut-il la peine qu'on continue ?  »


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5