5639

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 03 décembre 2012
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Teutobot
(chant + basse)

-Thorsten Derks
(guitare)

-Jan Jansohn
(guitare)

-Niklas Enns
(claviers)

-Anne
(flûte)

-Mischa
(batterie)


TRACKLIST

1) Einkehr
2) Kuningaz
3) Call of the Wild
4) Victory or Valhall
5) Hugin
6) Men
7) Kreuzeslast
8) Just a Fight
9) Munin
10) A War Poem
11) We Are Legion

DISCOGRAPHIE

Kuningaz (2012)

Adorned Brood - Kuningaz
(2012) - folk guerrier - Label : Massacre Records



Après 7 albums, le constat est clair concernant la renommée d'Adorned Brood : dans les terres francophones, leur succès n'est pas vraiment au rendez-vous. Si le public allemand est bien plus au courant des actualités de ce combo de folk / pagan, ici, peu de monde s'intéresse vraiment à ce que nos voisins d'Allemagne proposent. Un huitième opus, Kuningaz, changera-t-il la donne ? D'autant que, désormais, la formation est passée sur l'écurie Massacre Records.

En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'il serait un peu injuste pour eux de passer à côté de leur nouvelle livraison qui, brisons le suspens, est réellement à la hauteur de ce qu'on pouvait espérer venant d'un groupe avec autant d'années d'expérience. Car si les morceaux sont globalement au-dessus des 5 minutes (avec deux exceptions que sont "Call of the Wild" et "Just a Fight"), il est clair qu'on ne s'ennuie pas une seconde ! C'est rythmé, guerrier, agressif et la musique ne fait pas de concessions. Mélangeant une base plus brutale (inspirée du death avec un excellent chant à tendance black) aux instruments folk qui ajoutent une dimension épique non-négligeable, le sextet sait comment meubler les diverses minutes des compositions. L'ensemble souffre parfois d'un aspect un tantinet linéaire, immédiatement contrebalancé par des refrains puissants et mémorables. Bref, une recette qui fait mouche dès les premières écoutes.
Mais Adorned Brood n'est pas un combo qui lasse par une durée de vie trop faible. Il est intéressant de constater que l'on découvre toujours du neuf ça et là, et que ces mélodies emportent l'adhésion, même avec le temps, par des ficelles classiques mais imparables, soigneusement maniées ici : le refrain de "Men" en est un exemple flagrant, où le chant clair s'allie à des chœurs de circonstance pour un moment enflammé. Et si on peut regretter la sous-exploitation de la flûte d'Anne (qui, cependant, sait se faire superbe sur quelques passages plus doux), le chant de Teutobot, lui, est suffisamment versatile pour nous entraîner dans les divers tableaux peints par la musique de la formation. Si "Men" a donc un profil de chanson à boire où on imagine très bien de fiers guerriers se restaurant à la taverne, "Call of the Wild" se montre percutante par le mélange de sa section rythmique avec une flûte qui, elle, se fait enchanteresse grâce à sa place en premier plan. Si la musique peut rappeler Eluveitie de temps en temps, l'efficacité des Allemands est bien plus avérée que celle des Suisses.


Il ne manque pas grand chose à Adorned Brood pour se placer parmi le panthéon des meilleures formations du genre. Bien sûr, ce disque n'est pas original, et les titres ont un léger aspect homogène qui pourra rebuter. Mais rendons à César ce qui est à César : Kuningaz est un excellent album, se classant parmi les meilleurs du folk / pagan de 2012. Voilà un disque qui devrait peut-être aidé ces Teutons à bénéficier d'une bien plus grande renommée. C'est tout ce qu'on leur souhaite, car c'est entièrement mérité !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5