5649

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 11 décembre 2012
Sa note : 15/20

LINE UP

-Doro Pesch
(chant)

-Luca Princiotta
(guitare)

-Bas Maas
(guitare)

-Nick Douglas
(basse)

-Johnny Dee
(batterie)

TRACKLIST

1) Raise Your Fist in the Air
2) Coldhearted Lover
3) Rock Till Death
4) It Still Hurts
5) Take No Prisoner
6) Grab the Bull (Last Man Standing)
7) Engel
8) Freiheit (Human Rights)
9) Little Headbanger (Nackenbrecher)
10) Revenge
11) Free My Heart
12) Victory
13) Hero

DISCOGRAPHIE


Doro - Raise Your Fist
(2012) - heavy metal - Label : Nuclear Blast



« RAISE YOUR FIST IN THE AIIIIIR ! » Oups pardon, vous me surprenez alors que je chantonne cet hymne que la doyenne du heavy metal a pondu et révélé cet été. Oui, Doro, elle-même messieurs. La femme nous avait laissé un peu sur notre faim avec son EP sorti dans le courant de l'année, Raise Your Fist in the Air. Elle va pouvoir se faire pardonner avec un brûlot complet : Raise Your Fist à la couverture hideuse.

Et tout ce qu'on peut dire à l'écoute de ce disque, c'est que Doro a toujours la pêche, (oui bon, c'était facile...) ! Nous ayant pourtant habitués à de nombreux mid-tempos et à un hard rock de plus en plus calibré pour la radio germanique, la belle semble vouloir revenir à son premier amour : le heavy metal. Elle veut nous prouver qu'elle est metalleuse, et cela se sent dans les morceaux. Pour faire simple, Raise Your Fist est l'opus le plus puissant de Doro depuis pas mal de temps, tout simplement. Pourquoi ? Parce qu'elle s'est décidée à montrer les crocs, tant dans son chant qui sait désormais se faire plus hargneux qu'à l'accoutumée (l'ultra-efficace "Take No Prisoner"), mais aussi car les guitares sont de sorties et au premier plan, s'il-vous-plaît !
Ça s'entend à plusieurs reprises. Et le pire, c'est que ces titres-là sont certainement dans le haut du panier : "Take No Prisoner" possède un refrain qui fait mouche dès les premières minutes, "Revenge" nous offre des accents speed et des partitions de guitare de bonne tenue, et sur cette piste, Doro fait des merveilles, complètement dans son élément, avec un timbre rocailleux de rigueur. "Little Headbanger (Nackenbrecher)" a des arguments à faire valoir, la piste étant puissante et, surtout, très prenante ! Voilà que la belle se met à faire des hymnes, dites-donc … un bon album de sa part, c'était pas arrivé depuis quelques temps. Et n'y allons pas par quatre chemins : Raise Your Fist est une franche réussite sur toute la ligne.
La blonde nous octroie aussi un panel très diversifié, allant du hard rock typique ("Raise Your Fist in the Air", "Victory") aux pistes puissantes et rentre-dedans, sans oublier, bien sûr, un domaine qu'elle maîtrise particulièrement : la ballade. Et cette fois-ci, la vétérance évite l'écueil du mielleux et du mauvais sentiment en déployant, à chaque fois, un registre à fleur de peau qui fait merveille. Et si "Freiheit" souffre de sa trop grande platitude et se classe comme le titre le moins convaincant du lot, "Hero", "Engel" mais surtout "It Still Hurts" en duo avec Lemmy font sensation, la seconde avec deux chanteurs au top de leur forme et de leur âge ! Ainsi, chacun devrait trouver ce qu'il cherche dans cet opus, et, merci bien, la cohérence générale est toujours de mise !


Raise Your Fist est probablement le meilleur brûlot de l'Allemande depuis un bail ! Doro prouve qu'elle a encore de la ressource et que renouer avec le heavy metal lui va très bien. Pas de doute, la doyenne n'est pas à enterrer, loin de là. La reine du heavy metal, c'est elle, et les prétendantes n'ont qu'à bien se tenir : notre blonde germanique n'est pas prête à lâcher son trône. Toutefois, attention Doro, car au moindre relâchement, ces dernières seront là, attendant au tournant.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6