5677

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 18 décembre 2012
Sa note : 5/20

LINE UP

-Morgan Lacroix
(chant)

-Terry Horn
(guitare+claviers+samples)

-Max River
(basse)

-Furyo
(batterie)

TRACKLIST

1) The Chant of Furies
2) Hekate – En Erebos Phos
3) Persephone
4) Anubis
5) The Illusionist
6) Medusa
7) The Veil of Neith
8) Six Grains of Pomegranate
9) Night’s Master (Azhrarn & Sivesh)
10) Lamia
11) Love for Endymion
12) Lucifer’s Ballade
13) Titan – Extraterrestrial Suicide
14) Lucifer’s Lullaby

DISCOGRAPHIE

Volturna (2009)
Luciferland (2012)

Mandragora Scream - Luciferland
(2012) - gothique - Label : Lunatic Asylum Records



« Tu sais pas la nouvelle : Mandragora Scream ne jette pas l'éponge et nous refait un album ! ». Ouais, c'est ce qu'on m'a dit. Et après l'insupportable Volturna, croyez-moi, j'espérais ne plus voir ces Italiens pointer le bout de leur nez. Mais bon, faut bien donner une seconde chance parfois. Et rien que la couverture et le titre du brûlot ne donnent pas envie : je sais bien qu'on ne juge pas un disque à sa pochette, mais comment voulez-vous qu'on prenne Luciferland au sérieux ?

Oui, c'est mal de vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Sauf qu'avec Mandragora Scream, les choses sérieuses commencent dès la première piste. Outre une production assez faiblarde pour le style, "Hekate – En Erebos Phos" nous offre déjà matière à tirer sur l'ambulance. La piste est plate, avec un clavier au rôle de soutien trop hasardeux pour distiller une quelconque ambiance, et, surtout, on retrouve Morgan Lacroix dans son rôle favori, à savoir celui de la plombeuse. Son chant est approximatif, peu attrayant, bref, ce calvaire va continuer durant tout le disque et … hein quoi ? Ah oui, en fait, ce premier titre est le plus intéressant de l'opus. Donc en fait, c'était de la rigolade : les choses sérieuses vont ENFIN commencer !
"Medusa", voilà un morceau qui a tout pour énerver : expérimentations electro en carton, riffs de la même qualité, et toujours cette voix qui, cette fois-ci, nous offre un décalage magistral avec une instrumentation qui a souvent plus à voir avec la pop-dance que le metal. Et en parlant electro, "The Illusionist" pompe littéralement d'autres formations évoluant dans le registre du metal industriel, Deathstars en tête. Parfois, Mandragora Scream sèche pour avoir des mauvaises idées : autant aller les piquer chez d'autres, ce sera plus fun. Notre groupe italien a pourtant deux-trois bonnes idées, parfois, comme le côté oriental de l'intro de "The Veil of Neith". Sauf qu'au lieu de se dire que c'est un aspect original à développer, ils préfèrent l'abandonner et retourner dans une suite aussi banale et peu inspirée que le reste des morceaux.
Une bonne partie de l'album se repose sur un registre restant dans le mid-tempo, ayant parfois plus à voir avec le rock que le metal. Mais il suffit que la formation touche une partition pour que celle-ci pourrisse instantanément, comme un pouvoir magique hérité du sorcier du Mal conféré à la chanteuse. La rock electro "Six Grains of Pomegranate", déjà pauvre de base, devient ainsi tout simplement abominable par ce chant aussi … irritant. Sérieusement, Morgan Lacroix devrait être enfermée pour crime au bon goût. "Lamia", piste dans laquelle on retrouve des éléments assez accrocheurs, ne captive nullement, et ce encore une fois à cause des mêmes erreurs : les guitares, placées totalement en retrait par un son déjà faiblard, sont étouffées par la voix de la demoiselle, échouant à offrir un peu de puissance au morceau.


Luciferland est un mauvais album, tout comme Mandragora Scream est un mauvais groupe, tout comme Morgan Lacroix est l'une des pires chanteuses du milieu. Le quatuor italien livre, une fois de plus, un brûlot catastrophique où trouver quelque chose à sauver relève du miracle. Pour ainsi dire, cette nouvelle offrande fait concurrence à Volturna : laquelle est la plus mauvaise ? Difficile à dire, tant on pourrait débattre longtemps sur ce sujet …


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3