5704

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 10 janvier 2013
Sa note : 17/20

LINE UP

-Jochem Jonkman
(chant+basse)

-Willem Verbuyst
(guitare)

-Varry Van Esbroek
(batterie)

TRACKLIST

1) Frivolous Franny
2) Waiting in the Wings
3) Give Me One More Shot
4) The Butcher’s Knife
5) Tears Won’t Rinse
6) Never Be Clever
7) In Dutch
8) Johnny Got Lucky
9) Lecherous
10) Flying Dutchman
11) Welcome to the Night

DISCOGRAPHIE

Vanderbuyst (2010)
In Dutch (2011)
Flying Dutchmen (2012)

Vanderbuyst - Flying Dutchmen
(2012) - heavy metal - Label : Van Records



Si une formation incarne parfaitement ce vent old school qui souffle sur les contrées du metal ces dernières années, c'est bien le trio néerlandais de Vanderbuyst. Bénéficiant d'une popularité grandissante et ayant enchaîné quelques sympathiques premières parties, le combo est de retour, une fois de plus très rapidement (troisième album en trois ans) pour tenter de s'imposer sur la scène heavy qui leur est chère. Le nom du brûlot ? Flying Dutchmen, tout un programme !

Avec un rythme aussi rapide, moult courageux finissent par perdre l'inspiration et nous garnir de livraisons insipides. Dans le cas qui nous intéresse, c'est au contraire l'inverse qui se produit. Ces jeunes musiciens semblent se bonifier de plus en plus avec le temps et il semblerait bien que leur productivité effrénée ne soit pas un souci dans leur processus de créativité qui ne s'arrête pas. Bien sûr, Vanderbuyst reprend une fois de plus les mêmes recettes : un heavy metal traditionnel qui n'a foncièrement rien d'original, et qui paraît être encore un de ces groupes qui polluent la vague revival qui prend toute son ampleur depuis quelques temps.Mais si le trio prouvait déjà qu'il ne mangeait pas de ce pain-là avec In Dutch, ils enfoncent le clou ici.
Pourtant, à première vue, tout semble assez banal : les structures sont très similaires, délivrant des riffs qui piochent assez souvent dans les grandes références telles Accept, ou encore le vieux hard rock de la fin des 70's. Et pourtant, bien qu'allant à l'essentiel très régulièrement, Vanderbuyst a cette incroyable capacité à pondre des refrains accrocheurs, dynamiques et prenants du début à la fin sans perdre cette petite flamme qui procure un moment de plaisir intense. Évidemment, Jochem Jonkman est partie intégrante de la réussite de Flying Dutchmen grâce à une interprétation à la fois personnelle et variée qui transcende les pistes. Sa performance en est presque remarquable sur les excellentes "In Dutch" ou "Johnny Got Lucky", deux morceaux assez fantastiques qui correspondent au cahier des charges d'un titre de heavy / hard rock prenant et puissant.
La technique du chanteur est peut-être à souligner, mais certainement pas à isoler. Il n'est pas accompagné de manchots, notamment le guitariste Willem Verbuyst qui délivre quelques riffs imparables, bien qu'inspirés des grands noms. Loin du jeu interchangeable que l'on peut trouver sur une pelleté de disques heavy, il met un point d'honneur à mettre en valeur son instrument sur "Waiting in the Wings" ou "Give Me One More Shot", la dernière disposant d'un tempo modulé à merveille, histoire d'éviter un quelconque effet de redondance. Mais si l'homogénéité est présente au regard de la qualité, on peut souligner l'excellence de trois pistes qui semblent plus jouissives que les autres : l'accrocheuse "Waiting in the Wings", l'étonnante "In Dutch" où quelques sonorités FM viennent faire incursion, ou encore "Lecherous" à l'esprit s'approchant fortement de Black Sabbath.


Finalement, le seul reproche qu'on puisse adresser à ces Néerlandais est celui de ne pas encore avoir une identité complètement affirmée. Cependant, ne crachons pas dans la soupe : non seulement cet exercice est, de nos jours, assez ardu mais qui plus est, Flying Dutchmen s'impose littéralement par son excellence. Vanderbuyst incarne ce renouveau du revival hard rock / heavy metal, mais au sommet du panier. Le disque suivant, s'il est aussi inspiré, risque de faire très mal.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3