5938

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 24 avril 2013
Sa note : 10/20

LINE UP

-Steve
(chant)

-Laurent M.
(guitare)

-Antoine
(guitare)

-Jay
(basse)

-Stephan
(batterie)

TRACKLIST

1) Human E.T
2) Holy Clutch
3) Angry Child
4) Mr.X (was right)
5) Rope
6) Siamese Again
7) Crowded Hallway
8) Warning Zone
9) The First Man
10) Death Head Colors
11) Swallowing the Monster (bonus track)
12) Flower Eye Tree (bonus track)

DISCOGRAPHIE

Cornerstone (2013)

This Misery Garden - Cornerstone
(2013) - rock prog métal alternatif progressif - Label : Season Of Mist



This Misery Garden est un groupe de metal alternatif progressif. Venus de Suisse, ils nous proposent leur second album, Cornerstone. Le groupe se présente sous deux aspects. D’un côté, ils jouent du rock mélodique (tendance Staind), de l’autre ils recherchent un côté ambiant un peu glauque (tendance Tool). Si l’on retrouve sans peine ces influences dans la musique du groupe, le mix est-il réellement réussi ?

On pense à plein de groupes en écoutant ce Cornerstone. J’ai pensé un peu à Tool, mais aussi à Seether, Soundgarden ou même Godsmack. On est ici dans une tendance gros rock, façon post-grunge. La voix est rocailleuse, le rythme lourd, les guitares graves… Le groupe évite l’écueil d’une musique simpliste. D’ailleurs, l’opener "Human ET" le prouve immédiatement avec une intro à la basse très réussie. Mais comme beaucoup de groupes du genre, le côté lourd peut vite devenir lourdingue. Et à la fin de "Human ET", on est déjà un peu pressé de passer au morceau suivant, après quatre minutes seulement. Car malgré les efforts du combo, le tout traîne un peu. Les riffs sont parfois véloces mais la rythmique, souvent déstructurée, empêche le tout de vraiment s’emballer. Il faut avouer que le chant ne m’a pas séduit. Si le chanteur possède une voix ultra-classique au timbre très agréable, les lignes mélodiques manquent de pêche, d’originalité et/ou de rythme. Résultat, on ressent parfois un décalage entre la musique et le chant, comme s’ils n’étaient pas vraiment fait pour s’entendre.

Car au niveau musical, This Misery Garden développe des idées sympathiques. Les guitares sont travaillées et variées, la batterie sait se montrer originale, les cassures de rythme ne sont pas rares… Les morceaux ne sont pas particulièrement longs (avec 4 minutes 30 de moyenne), mais ne possèdent pas de structures évidentes au premier abord. Il faut donc se plonger un petit peu dans le tout pour pleinement apprécier. Le côté peu accrocheur du chant pourrait être contrebalancé par les ambiances, mais là aussi ce n’est pas foncièrement folichon. Clairement, c’est quand This Misery Garden s’emballe qu’il est le plus intéressant. On retiendra quand même de bons moments (l’intro de "Rope", "Holy Clutch", les passages à la basse) tandis que le côté progressif du groupe, avec ses rythmiques parfois originales, n’est pas relayé pleinement par un chant qui peine à se renouveler et à trouver sa place. C'est vraiment dommage.

Au final, ce Cornerstone est un peu raté. Rappelant plein de groupes, possédant de nombreuses qualités, il ne s’emballe hélas jamais vraiment et semble s’efforcer en vain de convaincre. Peut-être que le fait de trop se situer entre deux mouvances pas forcément très amies (le gros rock mélodique et le metal progressif atmosphérique) fait qu’il ne plaira ni aux fans de l’un, ni aux fans de l’autre.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2