6229

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 27 octobre 2013
Sa note : 17/20

LINE UP

-Hakim Hietikko
(chant)

-Ville Suorsa
(guitare)

-Jyri Helko
(basse)

-Tuomas Rauhala
(batterie)

TRACKLIST

1) Take a Breath, Now You´re Going To War
2)
Northern Rampage (Muscles and Gasoline)
3)
Victim´s Day
4)
Sexual Advisory (Explicit Content)
5)
Heaven Shall Fall/Hell Will Return
6)
Army of Death
7)
Sudden Death
8)
Satan Det Gör Ont
9)
FRNDSHP Is Over! P.S. Say No More
10)
Filthy Animal, Go and Save Yourself!

DISCOGRAPHIE


For The Imperium - Hail The Monsters
(2013) - punk barré metal prog fourre-tout - Label : Graphite Records



Après un premier album qui avait fortement plu en ces terres l’an passé, For The Imperium a décidé de remettre le couvert pour offrir quelque chose de neuf qui cogne bien. Et comme le pire aurait été d’offrir le même album avec un enrobage différent, les Finlandais ont décidé de jouer franc-jeu. Cette fois-ci plus de fausses musiques de films, moins d’aspects épiques. Non, pour le second album les choses vont être bien plus sales, bien plus couillues. Hail The Monsters est un album de metal barré, sans aucune concession, parce que ces types sont totalement tarés.

La première écoute est hallucinante. En moins de 40 minutes, le groupe arrive à nous faire voyager dans différents styles musicaux sans que l’on s’ennuie un seul instant. Dès le départ, les morceaux comme "Take a Breath, Now You’re Going To War", "Northern Rampage (Muscles and Gasoline)" ou "Victim’s Day" nous en mettent plein la vue. Les changements sont permanents, les rythmiques plus lourdes et plus solides, les soli de guitares de Ville Suorsa partent totalement en couille et les refrains demeurent toujours aussi accrocheurs. Mais surtout, on ne sait absolument jamais où le groupe va nous emmener au sein même d’un morceau. D’un coup, le chanteur peut se mettre à gueuler sans raison alors que l’instant d’après il se mettra à susurrer de manière malsaine dans vos oreilles ("Sexual Advisory (Explicit Content)"). Les Finlandais n’ont aucune limite. Et cela se confirme lorsque l’on entend des morceaux aussi variés que le metal prog au milieu très punk de "Heaven Shall Fall/Hell Will Return", le doom d’"Army of Death", le punk hardcore de "Sudden Death" ou le dance metal de "Filthy Animal, Go and Save Yoursef!". Car oui, il se passe tout ça dans Hail The Monsters.
Et le pire, c’est que le groupe le fait avec une maîtrise hallucinante. Les instrumentistes nous livrent une très bonne prestation avec des soli totalement allumés à la guitare et une section rythmique ultra efficace que ce soit le martellement de "Victim’s Day" ou encore le duo basse-batterie sur "Sexual Advisory (Explicit Content)". Et comment ne pas parler de Hakim Hietikko impressionnant sur tout l’album, maîtrisant une palette de chant qui en ferait rougir plus d’un. Il growle ("Army of Death"), il hurle ("Northern Rampage"), il chante de sa voix punk qui n’est pas sans rappeler Mike Patton ("Satan Det Gör Ont" ou les refrains de "Sudden Death") avec un mauvais goût et une efficacité redoutables. Pour couronner le tout, le groupe dégage une formidable énergie communicative. Car même lorsqu’ils ne touchent pas au metal pur jus et reviennent à une musique plus punk le résultat est réussi et ce n’est pas le direct "Satan det Gör Ont" et ses chœurs de taverne qui dira le contraire. On pourra toutefois regretter que les Finlandais poussent parfois le délire un peu trop loin notamment sur la fin de "Army of Death" où le début bien trop hurlé de "Sudden Death". A part ça, pas grand-chose à dire, on ne nous a pas menti sur la marchandise.


Hail the Monsters est un album totalement barré de metal punk sans concession. Passant avec une facilité déconcertante du punk hardcore, au doom, au metal prog pour finir sur de la musique dance, les presque 40 minutes passent à une vitesse hallucinante. Encore une fois For The Imperium nous offre un excellent album, différent du précédent, mais tout aussi bon. Et au vu de cette deuxième réussite, j’attends avec impatience ce qu’ils nous préparent pour la suite et surtout de pouvoir les voir en concert.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7