6469

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 10 mars 2014
Sa note : 11.5/20

LINE UP

-Larsh
(chant+guitare)

-Espen
(guitare+chœur)

-Toy
(basse)

-Jonas
(batterie)

TRACKLIST

1) Days Of Ignorance
2) Three Poisons
3) I Don’t Need To Be Forgiven
4) A Wish Of Fools
5) When Will We Ever Sleep
6) Your Word Is Law
7) Dig With Your Hands
8) Lovescared
9) Under
10) We Were Blood
11) Thanatos Wins Again

DISCOGRAPHIE


Wolves Like Us - Black Soul Choir
(2014) - rock stoner à la Baroness - Label : Prosthetic Records



Rien Monsieur, je n’ai rien à en dire. Quoi, vous voulez quand même que je parle de ce groupe ? Mais vous savez, ça va pas vraiment passionner les foules tout ça… Bon, Wolves Like Us est un groupe norvégien qui trimballe ses guêtres à Oslo depuis 2010 et joue dans des bars mal famés. Non, ils ne font pas de black metal, mais plutôt une sorte de rock sombre, burné et classieux à la Baroness ou Mastodon, mais en plus mou. Bon, bon très bien, je vais dire quelques mots sur leur deuxième album Black Soul Choir, mais vraiment, je crois que tout le monde s’en fout.

Pourquoi tout le monde s’en fout ? Ben parce que ce que présente Wolves Like Us n’a rien de très original. Une sorte de copie de Yellow & Green de Baroness, avec très peu d’originalité et de moments de folie. Donc l’album est agréable à écouter, les mélodies nous bercent lentement, tranquillement et le mix sert plutôt bien le style (batterie qui sonne très naturelle, guitare crade, basse plutôt lourde mais pas trop) et met bien en avant la voix d’ours mal léchée de Larsh qui soit chante de sa voix désabusée, soit hurle… oui, un peu comme Baroness... avec moins de classe. Donc voilà l’album ronronne sans que l’on retienne grand-chose, mais les rythmiques proches parfois du stoner arrivent à avoir leur effet hypnotique et quand se mêle à cela un refrain entêtant, le tout est plutôt efficace ("When Will We Ever Sleep"). On pourra peut-être aussi retenir "Three Poisons" qui s’avère assez bien rythmé avec une mélodie agréable. Mais ce qu’il ressort surtout de Black Soul Choir c’est un manque d’identité et de patate flagrant.
Et ceci durera pendant toute l’écoute de l’album qui s’avère plombé par des interludes (deux, et une intro qui ne sert à rien) complètement inutiles qui rallongent l’album et le font manquer d’efficacité, alors qu’il s’avère déjà court ! Et l’inverse est vrai aussi avec le stoner trop long et déjà-entendu "Thanatos Wins Again". Je ne m'étendrai pas non plus de la ballade "Lovescarred" qui ne contient que très peu d’intérêts. Dommage. Mais ne désespérons pas et finissons sur une note un peu plus positive en évoquant les deux bonnes surprises de Black Soul Choir que sont "Dig With You Hands" et "We Were Blood". Le premier morceau à l’avantage d’avoir une construction assez intéressante avec un début plutôt classique, mais avec du punch et un aspect plus menaçant où la basse sonne très juste et surtout une deuxième partie où la guitare s’en donne à cœur joie avec un solo efficace. Le deuxième morceau plus classique possède une mélodie mémorisable dès les premiers instants et un final avec un duo batterie guitare bien réussi et nous fait d’autant plus regretter que les autres morceaux soient bien plus quelconque.


Voilà, je vous l’avais dit. Il n’y a pas grand-chose à dire d’un groupe aussi peu original que Wolves Like Us qui ne cesse de faire penser à Baroness, sans avoir pour autant la même classe. L’écoute de Black Soul Choir n’est pas désagréable, on ne passe pas un mauvais moment, mais on n’en retient pas grand-chose à par quelques bonnes surprises quand les norvégiens se décident à sortir de leur routine. Il y a encore du travail, mais s’ils offrent plus de morceaux comme "Dig With Your Hands" ou "We Were Blood", on peut peut-être rêver à un album moins anecdotique.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7