6498

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 24 mars 2014
Sa note : 13/20

LINE UP

-Evan Graham Dunn
(chant+guitare)

-Michael Brandt Rinkenberger
(chant+basse)

-David Jacob Robison
(batterie) 

TRACKLIST

1) Inside
2) White Noise
3) Sleep
4) Screaming Still
5) Poor Gloria
6) Haunted Pt. I
7) Grace
8) Day of the Dead
9) Thrones
10) Paths
11) Entropy
12) Haunted Pt. II
13) Haunted Pt. III

DISCOGRAPHIE

Thrones (2014)

Alaya - Thrones
(2014) - mélodique metal prog djent - Label : Basick Records



Dans la scène ultra concurrentielle du djent, un petit nouveau arrive. Il se nomme Alaya, est composé de trois Américains, et a décidé de sortir son épingle du jeu non pas en axant ses guitares sur des riffs lourds, mais plutôt sur les solos et les mélodies. Pari dangereux car des groupes  comme TesseracT ou Periphery maîtrisent très bien cet art. Alors qu’en est-il de ce nouveau venu et de son album Thrones ? Peut-on espérer quelque chose de neuf ?

La réponse est clairement non. Non, Alaya ne révolutionnera pas grand-chose avec son premier essai. On reste dans un metal mélodique, vaguement progressif, assez classique, avec un chant clair omniprésent (même si Evan Graham Dunn tentera quelques hurlements réussis), banal mais plutôt efficace, et des morceaux plutôt courts. Rien de bien étonnant même si la qualité est là avec un "Inside" qui résume assez bien ce qui attendra l’auditeur : un chant plutôt aérien, quelques rythmiques asymétriques et surtout une deuxième partie où les guitares se veulent ultra mélodiques. On se prend à y voir les deux principales influences du groupe. Il y a tout d’abord Periphery pour le côté assez immédiat des compos comme le montrent les mélodies réussies de "Day of The Dead" et "Thrones". Mais c’est surtout l’influence de TesseracT  qui marque avec sa démarche plus progressive et aérienne et ses structures plus riches. Prenons deux exemples, "Screaming Still" commence de façon lourde pour finir sur des guitares ultra mélodiques, alors que la mélodie simple et entêtante de "Poor Gloria" alterne une première partie très jolie à la guitare et un deuxième couplet inattendu au piano. Deux réussites qui se perpétuent avec l'interlude calme guitare classique/piano "Haunted Pt.I".
Suite à ces compliments on serait tenté de croire que Thrones est un véritable succès quoi que peu original. Ce n’est hélas pas le cas, notamment à cause des morceaux les plus heavy qui refroidissent tout de suite l’écoute ("White Noise", "Carnage" et dans une moindre mesure "Entropy") et ceci pour deux raisons. Tout d’abord, comme souvent dans le djent, la production se veut trop lisse, ce qui fait que les parties plus lourdes manquent d’impact, et à cela il faut rajouter une batterie qui manque singulièrement de punch. Du coup on n’y croit pas vraiment, d’autant plus que ces morceaux sont loin d’être les plus originaux du disque (mise à part "Entropy" qui possède un final étonnant où se mêlent blast beat et mélodies de guitares). Et ce manque d’originalité se retrouve aussi dans des compos moins marquantes comme "Sleep" ou "Paths", qui ne dérangent pas, mais s’oublient assez vite. Finalement, seul "Haunted Pt. III" nous fera relever la tête  en proposant un mélange réussi entre les parties mélodiques et agressives, tout en livrant un développement instrumental intéressant et nous donnant la sensation que le potentiel est bien là pour le prochain album.


Finalement, Alaya c’est un peu la surprise qui ne s’assume pas vraiment. Le groupe qui a décidé de tout jouer sur la mélodie, mais qui n’arrive pas à y apporter une lourdeur crédible. Le groupe qui digère plutôt bien ses influences mais peine à s’en détacher complètement. Thrones est un bon album de metal mélodique qui frustre car il aurait pu nous emmener bien plus loin à l’image de son dernier morceau, même si pour un premier essai, les américains ne se débrouillent pas si mal. Il ne reste plus qu’à espérer qu’ils n’hésitent plus, un peu à l’image d’un TesseracT, et embrassent un tournant encore plus mélodique.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6