736

CHRONIQUE PAR ...

1
Blackmore
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

Interprètes dans l'ordre de l'album :

-Robert Berry

-Stanley Snail

-Steve Morse

-Trent Gardner/Magellan

-Steve Howe & Annie Haslam

-Shadow Gallery

-World Trade

-Cairo

-Patrick Moraz

-Enchant

-Peter Banks

-Steve Morse

-Geronimo Road

TRACKLIST

1)Roundabout
2)Siberian Khatru
3)Mood for a Day
4)Don't Kill the Whale
5)Turn of the Century
6)Release, Release
7)Wonderous Stories
8)South Side of the Sky
9)Soon
10)Changes
11)Astral Traveller
12)Clap
13)Starship Trooper

DISCOGRAPHIE


Yes - Tales from Yesterday (Tribute to Yes)
(1995) - rock prog - Label : Magna Carta



Un soir d'hiver comme il en existe tant, là près de la cheminée, monsieur Varney pense. Il pense très fort d'ailleurs (c'est assez dur pour lui) et tout d'un coup, l'éclair génial, l'inspiration divine ! Il a une idée derrière la tête et elle brille de mille feux ! Il se dit : " Euréka ! J'ai un moyen de me faire des € facilement !" C'est ainsi que Magna Carta décida de sortir toute une gamme de tributes (Rush, Genesis, Jethro Tull, Pink Floyd et Yes) dans le seul but de faire du pognon. Ben alors pourquoi faire une chronique ? Bon on se casse !

Revenez ! Pour du pognon certes mais fait par des fans qui aiment le modèle. Ha je sens le sourire sur vos lèvres se dessiner de nouveau. Parfait, alors que nous propose ce Tales from Yesterday ? Et bien ça commence gentiment avec "Roundabout" par Mister Robert Berry. C'est ma foi sympa mais trop proche du modèle original (quoique). Même remarque pour le génial "Siberian Khatru" par Stanley Snail. C'est un peu trop proche de l'original. Mais quoiqu'il en soit les deux interprétations sont réalisées sans faille et vu que ces deux morceaux sont déments à quoi bon bouder son plaisir.

Mais là on touche justement au problème des tributes qui sont souvent bien trop proches des versions originales. Heureusement, la plupart des groupes qui vont suivre sur le disque en sont bien conscient. Ainsi Trent Gardner nous réalise un "Don't Kill the Whale" génial, bien loin du modèle mais bien meilleur selon moi !! "Turn of the Century" est ici le fruit du talent commun de Steve Howe et d'Hannie Haslam pour une version 100 % acoustique absolument merveilleuse. On continue avec un "Release Release" de Shadow Gallery, le morceau trouve ici une consonnance bien plus hard et c'est bien, très bien même. Malgré tout c'est un poil trop proche de l'original pour que je sois 100 % satisfait. World Trade nous sort ensuite une très belle version de "Wonderous Stories" bien planante. Très bon. Cairo nous reprend un peu trop à la lettre "South Side of the Sky"… mais bon le morceau est si bon, je m'en voudrais d'en dire du mal.

Attention la piste qui suit est sans doute la plus belle du disque. Patrick Moraz reprend ainsi "Soon" au piano, seul, pendant 5 minutes. Cette plage est de toute beauté pour qui apprécie le piano. Pour l'amateur de Yes, je dirais que l'achat du disque s'impose rien que pour cette piste. Un grand moment d'émotion. Ça continue avec une chouette version de "Changes" par Enchant (excellent groupe si vous ne connaissez pas). Passons sans plus tarder à l'"Astral Traveller" de Peter Banks. Version entièrement instrumentale. Géniale, tout simplement. Steve Morse nous fait un petit "Clap" succulent comme toujours. On finit le disque par la non moins fameuse version de "Starship Troopers" par Geronimo Road. C'est presque une habitude pour le groupe, mais si cette version n'est pas leur meilleure elle est tout de même vraiment géniale ! Un grand moment du disque !


Au final, je dois bien dire que je suis assez contre ce genre d'album. Pourtant, même si certains morceaux du disque (malgré leur excellente prestation) ne proposent pas un véritable intérêt, d'autres pistes au contraire sont vraiment jouissives pour le fan ! Les versions de "Don't Kill the Whale", de "Soon", d'"Astral Traveller" ou de "Starship Troopers" valent vraiment le détour. De plus ça fait une excellente compilation ! Bref si ce n'est pas véritablement un disque indispensable, je le conseille volontiers aux fans et aux autres (ça peut faire une très bonne introduction au groupe). Il est quand même très regrettable que sur le disque ne figure aucun morceau épique. Mais bon cela aurait été difficile vu que le disque est rempli. Et puis ça permet de bien survoler un pan de la carrière de Yes.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6