743

CHRONIQUE PAR ...

4
Daphné
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 8/20

LINE UP

-Jack Russell
(chant)

-Mark Kendall
(guitare)

-Michael Lardie (guitare+claviers)

-Sean McNabb
(basse)

-Audie Desbrow
(batterie)

TRACKLIST

1)Back to the Rhythm
2)Here Goes My Head Again
3)Take Me Down
4)Play On
5)Was It the Night
6)I'm Alive
7)Still Hungry
8)Standin' on the Edge
9)How Far Is Heaven
10)Neighborhood
11)Cold World
12)Just Yesterday
13)30 Days In The Hole

DISCOGRAPHIE


Great White - Back To The Rythm
(2007) - rock hard FM - Label : Shrapnel Records



Oh yeah wok'n'woll, yeeha baby wouh ! Le Grand Blanc est de retour dans le rythme, encore, après leur 9587ème séparation (le groupe mérite une place dans le Guiness Bouc des records à la catégorie « plus grand nombre de splits »). Ce retour se fera-t-il en fanfare ? Le groupe mérite-t-il les ovations et, allez, soyons tasquin, un feu d'artifice d'honneur ?

Cessons de plaisanter, et ne jetons pas d'huile sur le feu. Parlons musique, celle de Great White. Pour commencer, il est assez difficile d'écrire une chronique complète d'un album de ce groupe tant ce qu'ils font est conventionnel. De plus, dans la mesure où la moitié de leur public est morte durant l'un de leurs concerts, le potentiel d'intérêt du groupe a beaucoup réduit. Mais soyons professionnel, et si vous voulez en savoir plus, tapez « Great White Station nightclub fire » dans votre moteur de recherche préféré.

En quelques mots donc, rien de bien nouveau sous le soleil, ils nous distillent leur même Rock'n'Roll bluesy ("Take me Down", "Was It The Night"), pop-folky ("Play On", "I'm Alive", "How Far Is Heaven"), voire, légèrement hard-fmy ("Still Hungry", "Neighbourhood") qui ont fait leur presque-gloire d'antan. La voix de Jack Russell rappelle toujours Led Zeppelin – en même temps c'est assumé – et le son reste très soft, sans artifices (pardon). Tout est très propre mais très convenu et assez répétitif. Le titre le plus sympathique de l'album est en fait le bonus track, "30 Days In The Hole", qui sonne très rétro classic rock et pourrait aisément passer pour du Led Zeppelin de bonne facture.

Et là j'ai tout dit. Les fans ne seront pas déçus, c'est pareil qu'avant, et les détracteurs ne seront pas convaincus. C'est très peu audacieux, assez peu rythmé, très gentillet, limite simpliste. Ca peut tout à fait convenir à l'amateur de Rock tranquille, qui n'arrive pas à se détacher de ses vieux vinyls de Creedence Clearwater Revival ou de Grateful Dead, mais ça ne peut pas satisfaire un auditeur à la recherche de sensations fortes ou, au moins, de sensations nouvelles qui raviveront la flamme du Rock.


Non, vraiment, Back To The Rythm est loin d'être original. Ce n'est pas encore avec ce disque que Great White va brûler les planches ! Ah, bon, allez, arrêtons les blagues douteuses, ça commence à craindre, en plus c'est grave, mince. Allons plutôt écouter du bon Rhapsody... Of Fire. Huhu.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1