897

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 10/20

LINE UP

Robbie La Blanc
(chant+guitare)

-Butch Taylor
(guitare)

-Jeff Batter
(claviers)

-Brian La Blanc
(basse)

-Kyle Woodring
(batterie)

TRACKLIST

1)Here's to You
2)Edge of the World
3)We'll Make the Best of It
4)Stranger to Love
5)Turn This World Around
6)It's a Little Too Late
7)Staying Power
8)Where Do I Go from Here
9)Beneath This Heart
10)Pray for Me
11)Sorry for the Heartache
12)We Will Rise

DISCOGRAPHIE

Blanc Faces (2005)

Blanc Faces - Blanc Faces
(2005) - rock hard FM - Label : Frontiers Records



Robbie et Brian La Blanc sont deux frères qui forment le duo de tête de Blanc Faces, LE nouveau groupe américain de rock - hard FM mélodique. Le premier chante et assure la guitare rythmique, le second tient la basse et les claviers; loin d'être des petits bleus, les frères La Blanc ont déjà de longues années derrière eux au service du rock, musiciens de session pour des formations comme Toto ou même Michael Bolton. Le line-up est complété par des musiciens de renom, ex-Styx ou ex-Survivor, autant dire que Blanc Faces s'y connaît un peu. Du pur rock FM à la sauce américaine. Précaution: laissez vos oreilles de death-metalleux intransigeant au vestiaire avant de vous y risquer.

Car la musique de Blanc Faces s'apparente plus ou moins à de la soupe FM raccoleuse. C'est le style qui veut ça! Bonjour donc aux textes one-eyed jack ("Uuuh baby I love Youuuuu", etc.) et aux claviers dégoulinants de bons sentiments. Bon, une fois que l'on a accepté et interiorisé le concept, ça peut passer. Sachez tout de même qu'à côté de Blanc Faces, le dernier Gotthard, c'est du Meshuggah! "Here's To You" s'ouvre sur une introduction pipo-dream et balance un hard ultra-mélodique qui n'est pas sans rappeler le Toto de "Rosannah". La voix de Robbie est malgré tout convaincante, en particulier lorsqu'il adopte le style aigu-écorché dans la pure tradition. "Edge Of The World" ou "Turn This World Around", titres assez énergiques, sont mêmes agréables, enfin si l'on fait abstraction, bien sûr, des choeurs insupportables sur le refrain de ce dernier...

Plus rock que hard, Blanc Faces est d'autres fois carrément pop ("It's A Little Too Late", "Where Do I Go From Here"), s'assurant ainsi des passages répétés sur les radios thématiques aux USA (chanceux de ricains...). Ce style a plus le vent en poupe outre-Atlantique que chez nous, ce n'est un secret pour personne. Et encore, on est loin des années 1980s. Mais le savoir-faire de Blanc Faces parle: entre morceaux rock radio-friendly et ballades langoureuses, le groupe affiche tous les signes de ralliement du public concerné. Ces ballades, parlons-en justement, sont bien interprétées, aucun souci, mais alors que de niaiserie... C'st simple, "Stranger To Love" et surtout "Pray For Me" sont calibrées pour plaire à votre petite soeur autant qu'à votre grand-mère. Revisitant notamment les rythmes de la célèbre "I Wanna Know What Love Is" de Foreigner - la resemblance est limite groesque...-, ces titres risquent de figurer en bonne place dans les boums des collégiens obèses des States cette année.

Les deux frangins assurent par ailleurs la production. Là aussi, ils ont bien compris en tant que professionnels que les gros sons de grattes n'étaient pas forcément prisés par le grand public ! Blanc Faces sonne donc comme un groupe de pop, avec un son très doux qui met en avant la jolie voix de Robbie. Heureusement, quelques soli bien sentis de Butch Taylor nous rappellent que c'est bien de rock qu'il s'agit: ainsi les fougueux "Staying Power" ou "Beneath This Heart", par exemple, qui souffrent à l'instar de "Turn This World Around" de la présence de ces choeurs tellement convenus, ridicules... "We Will Rise", en conclusion, fait autant penser à Toto qu'à Journey, et les harmonies y sont plus plaisantes. La preuve que Blanc Faces sait composer et jouer, aucun doute; mais le public visé est très ciblé, et minîmes sont les chances que les métalleux s'y retrouvent. Donc, à moins de vouloir dragouiller des petites minettes cet été sur la plage, l'achat ne me paraît pas indispensable.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3