934

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16/20

LINE UP

-Clive Nolan
(claviers)

-Rob Sowden
(chant)

-John Mitchell
(guitare)

-Ian Salmon
(basse)

-Mick Pointer
(batterie)

TRACKLIST

1)Chosen
2)Waiting For The Flood
3)The Butterfly man
4)Ghost In The Firewall
5)Climbing The Net
6)Moviedrome
7)Friday's Dream

DISCOGRAPHIE

Immortal ? (2000)

Arena - Immortal ?



Arena est un groupe réputé pour la qualité de son rock progressif largement influencé par le Marillion de l'époque Fish. Pas mal de changements de line-up ont jalonné sa carrière depuis sa formation dans le milieu des années 90 et seul le noyau dur a résisté, à savoir Clive Nolan (claviériste de Pendragon et éparpillé dans de multiples projets) et Mick Pointer (ancien batteur de Marillion, il a joué sur Script For A Jester's Tear). Le jeu ultra basique de ce dernier n'a pas fini d'étonner les amateurs de prog, enfin il a quand meme fait des progrès depuis Marillion, heureusement d'ailleurs car chez Marillion, son jeu faisait un peu pitié... Arena a souvent été critiqué pour son manque d'originalité.

Pourtant, avec l'arrivée d'un nouveau bassiste et surtout d'un nouveau chanteur, Arena a véritablement commencé à développer un style plus personnel et plus sombre où toute comparaison avec Marillion n'a plus lieu d'être (à part sur "Climbing The Net", dont le style catchy est dans la lignée des morçeaux de The Visitor, le précédent album et les synthés dans le plus pur style du very old Marillion). Je préfère ce chanteur au précédent car sa voix est beaucoup moins typée Fish et elle convient parfaitement à l'atmosphère de l'album. Et bien qu'Arena se soit attaché à se démarquer d'un rock progressif archaïque au profit d'un style plus moderne et un poil plus heavy, Immortal ? a été assez mal acceuilli à sa sortie, pas assez pop peut-être ! Enfin faudrait savoir ce qu'on veut, un ersatz de Marillion ou un groupe avec son propre style ? Dans les deux cas, personne n'est content !

Titre par titre, cela donne (y'en a seulement 7 donc ce sera pas trop long) : "Chosen" : wow, plutôt aggressif pour démarrer, avec une rythmique très heavy ce qui colle nickel avec le jeu dépouillé (qui a dit simpliste ?) de Mick Pointer. Le ton est donné, on aura pas à faire à de la soupe ! Clive Nolan nous délivre plein plein de p'tits gadgets, des espèces de bruitages au son modernes, ce qui change carrément de ce à quoi il nous avait habitué dans Arena et Pendragon. Et ça donne une grande atmosphère à vrai dire, bien sombre comme je les aime. Les précédents albums manquaient d'ailleurs un peu d'ambiance accrocheuse dans ce genre. Et que dire de la partie instrumentale, le genre de passage qui fout des frissons. Le refrain est répété un peu souvent par contre. "Waiting For The Flood" : magnifique ballade acoustique, pleine d'émotion, surtout grâce au chant, quelle performance ! Elle réussit à éviter le people-jack bête et méchant à mon avis, du style Incomplete de Fish (toujours lui !) par exemple, hé hé !!!

"The Butterfly Man" : peut être bien le meilleur titre de l'album, très atmosphérique, l'association chant + claviers peut faire penser à Fugazi dans la démarche car c'est vraiment très sombre. Mais heureusement, on ne peut pas parler de plagiat musicalement car, je le répète, Arena a enfin trouvé sa voie. Lors du pont, le guitariste laisse sur le cul, à chaque fois il pond un nombre misérable de notes et pourtant c'est booo et tellement expressif ! Un enfant de Pink Floyd en quelque sorte. "Ghost In The Firewall" : encore very dark, limite "doom" avec quelques sonorités mécaniques ce qui donne un aspect martial et froid, ça tue ! Et toujours ces mélodies torturées à ne pas mettre un chat dehors !

"Climbing The Net" : cf plus haut, c'est le morçeau joyeux de l'album, enfin joyeux c'est un bien grand mot. Mais il apporte un peu de rythme à l'album, avec ces synthés typiques du Marillion de l'ancien temps, ça fait du bien par où ça passe ! "Moviedrome" : Arena fait du prog, faut pas l'oublier. Et pour le rappeler, quoi de mieux qu'une longue pièce de 20 minutes divisées en 3 parties ? Les 2 premières parties sont géantes, assez lentes en fait avec quelques gros riffs bien heavy, des solos très sobres et de zolis parties de piano, le tout emmené par un chant toujours aussi magistral, bref, un bon p'tit résumé de tout ce que Arena est capable de faire. D'ailleurs le chanteur ne tire jamais dans les aiguës, enfin c'est pas moi qui vait m'en plaindre et de toute façon, ça ne collerait pas avec le style de l'album. Mais les longues pièces prog ont toujours des moments d'accélération, un peu fou fou où tout part dans tous les sens pour le plus grand plaisir de l'auditeur, avec des breaks de batterie de ouf, des solos de claviers endiablés, etc...

Et c'est bien là le problème de ce "Moviedrome", la 3ème partie tente de relancer le rythme, mais ça tombe un peu comme un cheveu dans la soupe ! Le tempo est plus rapide, les solos plus techniques, mais on a l'impression qu'Arena s'est un peu forcé à composer ce passage, il ne sonne pas très naturel, c'est dommage car cela enlève un peu de la grandeur à ce morçeau, mais ce n'est pas dramatique non plus. "Friday's Dream" : une autre ballade acoustique, moins bonne que "Waiting For The Flood". L'intro à la guitare me rappelle un p'tit air de la série "Sous le soleil" sur TF1, désolé pour la comparaison de merde ! Très sympa pour terminer l'album en douceur, même si c'est pas la ballade du siècle.


Les mecs d'Arena nous prouvent une fois de plus qu'ils sont bel et bien des putains de bons compositeurs. The Visitor avait déja placé la barre très haute vu son inspiration débordante, meme si on avait l'impression d'écouter un medley de Misplaced Childhood par moments. Immortal ? est peut-etre un peu moins ambitieux, mais il n'en reste pas moins un excellent album, moins immédiat, moins commercial que The Visitor et surement plus adapté aux fans de metal qu'à ceux de rock prog pur et dur, d'où le mauvais acceuil réservé par ces derniers. Il manque toujours cette étincelle de génie pour qu'Arena devienne un groupe de prog vraiment énorme et puisse exploser. En tout cas, c'est l'album d'Arena que je préfère et j'espère que le groupe va continuer dans cette voie sur son prochain album qui va sortir courant 2003, au lieu de nous la jouer revirement opportuniste vers du old prog pour satisfaire les fans en manque.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5