Epica

Entretien avec Mark Jansen (guitare+chant) - le 22 octobre 2009

68
Ronnie

Une interview de




Epica_20091022

Une fois n'est pas coutume chez Les Éternels, cette interview a été réalisée par e-mail. Non pas par choix personnel, mais dans la jungle qu'est notre 21e siècle il est parfois difficile de faire coïncider les emplois du temps. Après le très bon accueil réservé à l'excellent Design Your Universe (chronique ici) il était impossible de passer à côté d'un entretien. Un groupe parfois décrié, comme souvent dès lors qu'il y a une chanteuse, mais un groupe à l'incroyable faculté d'aller toujours plus loin d'album en album.


Ronnie : Salut Mark, peux-tu nous parler du processus de composition et d'enregistrement? Et pourquoi avoir choisi l'enregistrement analogique ?

Mark : Nous avons décidé d'enregistrer en analogique parce que ça rend le son plus chaleureux. Notre batteur Arien Van Weesenbeek enregistre presque tout du premier coup alors c'est assez simple d'enregistrer en analogique. La batterie est toujours le plus difficile à enregistrer mais avec un bon batteur ce n'est pas un problème.

Ronnie : Design Your Universe n'est pas un album concept, mais a néanmoins une trame générale sur la façon dont chacun crée le monde à sa façon. Peux-tu nous en dire plus?
Photo

Mark : La ligne directrice de l'album est la Liberté. Nous avons évité le concept album car nous voulions plus de liberté nous-mêmes ! Avec un concept album on doit respecter une certaine structure des morceaux une fois les paroles écrites, mais nous voulions surtout placer les morceaux où nous voulions.

Ronnie : C'est la première fois que le morceau le plus long n'est pas éponyme à l'album. Est-ce un choix délibéré? "Kingdom of Heaven" en est la partie centrale, était-ce pour diviser l'album en 2 chapitres? Y a-t-il une connotation symbolique?

Mark : "Kingdom of Heaven" a un rôle central sur l'album car c'est mon morceau préféré. Nous ne voulions pas mettre un morceau aussi génial à la fin de l'album. Diviser l'album en deux parties n'était pas le but mais c'est vrai qu'avec l'intro de "Burn to a Cinder" il s'en trouve quelque peu divisé, mais ce n'est pas un problème.

Ronnie : En parlant de "Kingdom of Heaven", c'est possiblement le morceau le plus compliqué que vous ayez jamais écrit. Aviez-vous en tête le morceau déjà fini ou est-ce venu étape par étape? Combien de temps a-t-il fallu y travailler, et était-ce difficile à mettre en place?

Mark : Au départ j'avais écrit les premiers riffs pour un side-project black/death, mais lorsque Arien a rejoint le groupe, j'ai su qu'il serait le batteur le mieux placé pour le jouer. J'ai travaillé dessus pendant trois ans et peu à peu le morceau a pris forme. Je ne sais jamais d'entrée comment ça va finir. On le ressent mal ou bien et on continue à bosser un morceau jusqu'à ce que le ressenti soit positif.

Roonie : Le son de Design Your Universe est plus puissant et gros que sur vos albums précédents. Avez-vous utilisé la même chorale et le même orchestre que d'habitude ou étaient-ils plus grands?

Mark : Plus ou moins les mêmes. La différence dans le son est due à des préférences personnelles et à de nouvelles façons d'utiliser les mêmes instruments.

PhotoRonnie : Cet album est plus agressif que The Divine Conspiracy, qui marquait déjà un tournant dans la musique d'Epica. Avez-vous l'intention d'aller encore plus loin la prochaine fois?

Mark : Nous ne savons pas encore, mais nous voulons toujours explorer de nouveaux horizons. Attendez-vous encore une fois à l'inattendu !

Ronnie : Cela vient-il du fait que votre batteur et votre guitariste soient issus du milieux death metal (ex-God Dethroned)? Quel rôle ont-ils joué dans la composition?

Mark : Arien a écrit quelques parties, en effet, et Isaac a ré-arrangé quelques riffs. Ils ont donc tous deux participé à l'album. Bien entendu leur expérience et ce qu'ils ont appris dans le milieu du death ont influencé notre musique.


Ronnie : Je sais que Ad participe toujours au groupe. Quel est son nouveau rôle pour Epica?

Mark : C'est toujours un bon ami à nous, il a aussi aidé Isaac à monter son home-studio. En plus de ça, il a joué "Consign to Oblivion" au cours des deux derniers concerts. Mais c'était plutôt un concert d'adieux de sa part aux fans. Il n'est plus impliqué dans le groupe autrement.

Ronnie : Sur cet album, on se rend compte que tu as encore progressé dans tes grunts. Y travailles-tu souvent? Et quel était ton secret cette fois? Il y a eu le chocolat chaud ou le kébab non?

Mark : Haha! On essaie de s'améliorer à tous les niveaux, les grunts en font partie. On a énormément travaillé sur les derniers détails, et on a même fait sur certaines parties un mix entre mes grunts et ceux d'Arien. Ça marche d'ailleurs très bien, ainsi on a encore plus de variations dans les grunts. Pour répondre à ta dernière question: le kébab m'a en effet aidé !

Ronnie : Vous allez enregistrer votre concert au Metal Female Voices. Vous allez enfin sortir votre premier DVD. Peux-tu nous en dire plus ?

Mark : En fait on va enregistrer le concert dans un premier temps. On verra ce que ça donne puis on décidera de ce que l'on en fait. Aux vues des efforts que l'on a fourni pour ce concert, je suis presque certain que nous utiliserons des séquences de ce concert pour notre futur DVD.

Ronnie : En 2008, Epica était en tournée. Puis, vous avez enregistré l'album, pour ensuite partir pour les festivals d'été 2009 et enfin repartir pour une nouvelle tournée ! N'est-il pas difficile de tenir ce rythme ? Pensez-vous par la suite vous accorder un petit break ?

Mark : Peut-être que l'on fera un... un jour! J'adore être en tournée et un an sans, ça me manquerait trop. Je n'en ai donc aucune idée pour l'instant. On a même commencé à écrire le prochain album (ça nous prend toujours énormément de temps d'écrire, donc on préfère s'y prendre à l'avance).

Ronnie : Concernant tes goûts personnels, tu écoutes quoi en général ? Est-ce que c'est une grande source d'inspiration ?

Mark : J'écoute pas mal le compositeur Rachmaninov mais aussi des groupes tels que Opeth ou Dream Theater. Ce sont en effet des sources d'inspiration, mais tout ce que je fais et ce que je vis m'inspire en fait.

Ronnie : Tu as un projet avec des membres de ton ancien groupe (After Forever): Sander Gommans et Jack Driessen. Comment en êtes-vous arrivés à travailler ensemble à nouveau? Peux-tu nous en dire quelques mots?

Mark : On a recommencé à faire de la musique ensemble pour le fun. Dès lors que celle-ci à commencé à bien nous botter nous avons décidé de continuer. Cette musique sera à la fois heavy tout en restant mélodique.
Photo


Ronnie : Pour finir une question très importante ! Tu es un habitué du cyclisme. Tu viens parfois dans le sud de la France pour en faire, as-tu déjà grimpé le mythique Mont-Ventoux ?

Mark : Oui, le Mont Ventoux est une ascension géniale. J'ai décidé de prendre le parcours le plus difficile sur les trois possibles, après avoir passé l'été à pédaler dans les Alpes, je m'y étais donc très bien préparé. Je suis parti en un très chaud début d'après-midi d'Août 2004. C'est le moment que je préfère car j'aime souffrir au moment le plus chaud de la journée! Je me rappelle la multitude d'insectes dans la partie boisée, beaucoup de mouches par exemple, ainsi que le paysage aride et lunaire proche du sommet. D'ailleurs avec les deux pans du col du Galibier (et ses Marmottes) que j'ai grimpé en un jour (ndlr: dans les Alpes) ce fut l'un des points culminants de mon expérience dans le cyclisme.

Ronnie : Traditionnelle fin chez Les Éternels, je te laisse conclure, ou ajouter quelque chose dont tu aurais aimé parler et qui n'a pas été abordé ?

Mark : Oui, j'ai vraiment hâte de faire la tournée en France; la France a toujours été un bon public et nous allons terminer la tournée avec le pays où se trouve notre plus grosse fan base en Europe.
Rendez-vous sur la route !



Crédits photo :
www.myspace.com/epica
www.epica.nl
www.leseternels.net






©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5