CHRONIQUE PAR ...

8
Alexis KV
le 20 janvier 2008




SETLIST

Tiki God
Kitty
Highway Forever
Boll Weevil
Some Postman
Naked And Famous
Lump
Zero Friction
Back Porch
Munky River
Mobile Home
Mach 5
Dune Buggy
Drool At You
Video Killed The Radio Star
Peaches
Kick Out The Jams

Rappels:

Froggie
Love Everybody
We Are Not Going To Make It
Ca Plane Pour Moi

AFFILIÉ

29 avril 2005 - Paris - La Boule Noire


The_Presidents_Of_The_United_States_Of_America_Paris_-_La_Boule_Noire_20050429

Pour leur retour sur les planches hexagonales, The Presidents Of The United States Of America sont passés par la petite porte, celle de la Boule Noire, sympathique salle parisienne réputée pour son plafond bas et la rapide montée de température qui en résulte lors de shows agités. Entre l'interview du groupe et le début des hostilités, on aura tout le temps de disserter en bonne compagnie de questions métaphysiques portant sur des verres à moitié vides et à moitié pleins: doit-on se réjouir pour nos joyeux lurons qui ont réussi à faire un concert presque sold-out après des années d'absence ou alors regretter le fait que la salle qui les accueille ce soir-là n'est décidément pas à la hauteur des millions d'albums vendus et du succès mondial du groupe aux milieu des années 90?

Ces interrogations restent toujours sans réponse quand le groupe assurant la première partie (et dont le nom restera malheureusement inconnu) fait son entrée sur scène. Le power-trio délivre un pop-rock énergique et assez entraînant, le set est carré et bien maîtrisé, le bassiste du groupe faisant preuve de polyvalence en empoignant par moments une guitare pour soutenir ou compléter les parties mélodiques de son collègue guitariste-chanteur. Une balance assez approximative, avec une voix partant trop en retrait quand les guitares s'énervent sera le seul facteur venant gâcher la bonne impression produite leur prestation. Le public ne sera pas excessivement réactif, les plus motivés des spectateurs se contentant de remuer un peu de la tête, et le reste de la salle applaudira poliment entre les morceaux, accoudé à la buvette.

Votre humble serviteur remplaçait au pied levé le Chaos Webmaster pour cet événement, avec une connaissance du groupe se limitant aux deux tubes, "Lump" et "Peaches", autant dire que de gros doutes quant aux effluves positifs que procurerait ce concert étaient de mise. Mais c'était sans compter sur l'incroyable énergie que le groupe délivra ce soir, ainsi que la dévotion tout acquise d'un public bigarré et enthousiaste. Dès le premier titre, trentenaires nostalgiques de soirées de fac, punks, ados et quelques metalleux égarés improviseront un sympathique mosh-pit agité, harangués par un Chris Bellew perchant son micro au-dessus de la foule pour que tout le monde puisse mettre à profit le son excellent dont bénéficieront les Presidents ce soir. L'apparent minimalisme instrumental qui a fait (entre autres) la réputation du groupe, avec une guitare et une basse amputées de la moitié des cordes se remarque à peine. Les mélodies sont bonnes, simples et entraînantes, alors guitare à trois cordes, bouzouki ou sitar, on n'en a cure.

Les chansons énergiques interprétées par le groupe ne laisseront quasiment aucun répit au public, seul "Munky River" joué au milieu du set permettra de reprendre un peu son souffle, avant l'enchaînement imparable de trois titres carburants à fond les ballons: "Mobile Home", "Mach 5" et "Dune Buggie". L'ambiance retombera quelque peu vers la fin du set, les slams, pogos et autres stage diving (divertissements que je croyais naïvement réservés aux concerts de metal ou de punk hardcore), couplés à l'atmosphère étouffante de la salle ayant presque eu raison de la motivation des spectateurs, malgré les trois titres imparables que sont "Video Killed The Radio Star", "Peaches" et le "Kick Out The Jams" des MC5. Toutefois, le public rendra honneur à la bonne humeur communicative et au professionnalisme du groupe en puisant dans ses dernières réserves pour le rappel, avec un "Ca Plane Pour Moi" en guise de conclusion fracassante (avec en invité une chanteuse issue d'un groupe dont le nom m'échappe… décidément).


Selon des sources bien informées, il n'est pas impossible que le groupe revienne cet été en France pour une nouvelle date dans une salle plus grande. A n'en point douter, le verre sera plein cette fois-ci, et je vous invite tous à y prendre une bonne gorgée!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3