CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
le 20 janvier 2008




SETLIST

The Patriarch/Violent Revolution
Enemy Of God
Pleasure To Kill
People Of The Lie
Suicide Terrorist
Extreme Aggression
Phobia
Betrayer
Flag Of Hate/Tormentor

AFFILIÉ

Kreator
Wacken
(06 août 2005)
Tournée
(27 novembre 2014)
Wacken (wacken)
(02 août 2008)
Paris - Elysée Montmartre
(27 janvier 2009)
Marseille - Espace Julien
(02 février 2009)
Thrashfest (Elysée Montmartre)
(13 décembre 2010)
Hellfest (Clisson)
(18 juin 2011)
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2013)
Paris - Bataclan
(06 novembre 2012)

24 juin 2007 - Clisson - Hellfest


Kreator_Clisson_-_Hellfest_20070624

Bien que Kreator soit placé relativement bas sur l’affiche, les Allemands semblent particulièrement attendus en cette journée au vu du nombre étonnamment élevé de t-shirts à l’effigie du groupe dans le public. Les amateurs de thrash brutal attendent leur dose avec impatience, mais celle-ci tarde à venir…

Généralement, mettre 3 plombes pour préparer une scène est un mauvais présage, et cet adage se vérifie une nouvelle fois pour ce set de Kreator. Après une entrée masquée par un épais rideau de fumée artificielle, il faut rapidement se rendre à l’évidence dès les premières mesures de Violent Revolution : le son est franchement moyen (mon voisin me propose merdique, mais je suis un garçon poli, non mais). La guitare de Sami Yli-Slirnio est quasi inaudible, ce qui est bien dommage vu qu’il se charge de la majorité des soli. Mais plus ennuyeux encore, alors que le chant vicieux de Mille Petrozza est un des aspects les plus marquants de l’identité de Kreator, le chant est mixé beaucoup trop bas. Ces regrets sont de toute façon atténués (ou amplifiés, selon que vous soyez optimiste ou non) par le fait que vocalement, Petrozza n’est apparemment pas dans un grand jour. Ses speeches d’intro sentent le réchauffé à plein nez, et on le sent souvent à la lutte sur les morceaux les plus rapides comme "Pleasure To Kill".

Maintenant, une fois émises ces réserves de fan exigeant, il faut être bien clair : Kreator en live, même au minimum syndical, ça reste l’assurance d’une boucherie dans la fosse. Le groupe reste l’un des maîtres incontestés du genre et se fait un malin plaisir à le rappeler aux étourdis qui se sont risqués dans les premiers rangs. A grands coups de classiques imparables comme "Extreme Aggression" ou "Betrayer", Kreator rafle sans problème le prix du plus gros moshpit aux abords de la scène principale sur les 3 jours du Hellfest. Il faut dire qu’à la batterie, Ventor assure comme un chef et s’impose comme le meilleur du genre derrière l’intouchable Dave Lombardo, tandis que Petrozza quadrille efficacement l’espace scénique avec ses poses evil, stéréotypées mais tellement jouissives.

Côté setlist, même si aucune surprise n’est à signaler, Kreator parvient à revisiter la quasi totalité de ses albums malgré le faible temps de jeu qui lui est imparti. Les deux extraits tirés d’Enemy of God (le morceau titre et le plus surprenant "Suicide Terrorist", là où on attendait plutôt "Impossible Brutality") confirment que ce dernier album en date est devenu un classique à part entière dans la féconde discographie du groupe. A l’annonce du dernier titre, Petrozza prend le temps de haranguer une dernière fois le public en le comparant au Pussyfest et le set se termine déjà sur le classique enchaînement "Flag Of Hate" / "Tormentor" et un nouveau lâcher de fumigènes, qui étaient visiblement en solde au Lidl de Clisson.


Au final, il faut bien avouer que ce set de Kreator n’a pas tenu toutes ses promesses. Précédé par une réputation scénique avantageuse, notamment en festival où ils ont pris l’habitude de laminer la concurrence, les Allemands ne sont probablement pas parvenus cette fois-ci rallier de nouveaux convertis. Néanmoins, vu l’ambiance dans la fosse, ces 40 minutes ont eu un goût de trop peu pour les fans déjà acquis, et malgré les conditions mitigées, on en aurait bien repris pour encore une bonne demi-heure.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3