CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
le 08 septembre 2007




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

Immortal
Clisson - Hellfest
(23 juin 2007)
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2010)

04 août 2007 - Wacken


Immortal_Wacken_20070804

Immortal est en tournée de reformation et le péquenaud un minimum fan de metal qui ne sait toujours pas ça est un martien émigré sur Jupiter depuis 1 an. Immortal est aussi au Wacken, pas en tête d'affiche comme au Hellfest mais sa position reste très enviable et de toute façon il bénéficie des gros moyens.

Le peuple allemand tout entier semble s'être déplacé lorsque Abbath prend possession de la scène. Immortal dominera ou ne sera pas. Il a dominé. Dès les premières notes de la chanson d'ouverture on sent quelque chose en plus par rapport au show du Hellfest : le groupe est beaucoup plus carré. La batterie ne souffre pas des légères sautes de rythme qui étaient siennes fin juin, Abbath n'accumule pas les mini pains et globalement le groupe se tient bien mieux rythmiquement. Conséquence directe de cela, sa prestation est nettement supérieure à celle du Hellfest où il semblait encore en rodage. Là Immortal est venu préparé et déterminé à montrer qu'ils sont une machine de concert. Une machine bien huilée grâce à un Abbath toujours en forme, toujours prêt à jouer avec le public qu'il sait de toute façon entièrement dévoué à sa cause. Bref, cette fois-ci Immortal est aussi imposant qu'il aurait toujours dû l'être. Et on comprend sa chance que d'assister à un concert du groupe dans ces conditions.

Car Immortal c'est quelque chose en live. Des chansons toutes écrasantes, dominatrices et un show de tous les instants. Abbath rigole, Abbath fait ses fameux pas sur le côté avec une allure indescriptible entre le grotesque ridicule et le viking infernal, Abbath interrompt le concert et se fait accompagner de la partie rythmique seule pour aller chercher une torche et cracher du feu sur scène, Abbath envoie les riffs et les arpèges qui ont fait la renommée du groupe. A ce sujet, "At the Heart of Winter" et "Tyrants" sont 2 monuments de live à absolument voir dans son existence si on est fan de black metal. Ou de metal tout court. "Battles in the North" et sa fusion permanente entre guitare et blast arrive presque à faire peur même dans un concert avec 30-40000 personnes. Horgh est redevenu impressionnant derrières les fûts car beaucoup plus en place rythmiquement et toujours aussi rapide dans ses parties blastées. Il devient même presque inhumain de rapidité sur les roulements de double. Sur "One by One", il met tout le monde d'accord avec ses variations à la double. Le public acclame le groupe, est en transe et c'est avec un grand étonnement qu'on apprend la fin du concert. Le groupe laissant la scène vide sans préavis (problème de timing ?) devant un public qui les conjure de revenir ... Etrange fin qui montre qu'Immortal a tout écrasé sur son passage et convaincu.


Quoiqu'il en soit, me voilà définitivement conquis par les norvégiens après l'étrange sensation du Hellfest. Abbath est un leader de foule et un frontman absolument extravagant et extraordinaire et Immortal en général est GRAND.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6