CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 05 avril 2009




SETLIST

Clenching the Fists of Dissent
Imperium
Ten Ton Hammer
Aesthetics of Hate
Halo
Davidian

AFFILIÉ

Machine Head
Clisson - Hellfest
(22 juin 2007)
Wacken
(05 août 2005)
Lille - Aéronef
(20 février 2016)
Paris - Bataclan
(10 novembre 2014)
Hellfest (Clisson)
(20 juin 2009)
Wacken Open Air (wacken)
(01 août 2009)
Hellfest (Clisson)
(16 juin 2012)

02 avril 2009 - Paris - Bercy


Machine_Head_Paris_-_Bercy_20090402

Machine Head qui ouvre pour Metallica, en voilà une belle affiche... en particulier quand on sait que Machine Head a encore pris du galon depuis la sortie du magnifique The Blackening (chronique ici), blindé d'influences heavy-metal. C'est donc à Bercy que les choses se passent pour la deuxième fois, avant que Metallica ne revienne à la charge (report ici).

Intro sur bande, entrée des musiciens, innommable bouillie. Telles sont les premières minutes du set de Machine Head : la scène centrale privilégiée par la tête d'affiche permet bien entendu d'observer les membres du groupe à loisir, mais la conséquence est un son à la limite de l'intolérable. Les guitares rythmiques et la basse sont indiscernables et il faut se raccrocher au chant et à la batterie pour reconnaître les morceaux. C'est une véritable souffrance, d'autant plus que le groupe semble vraiment assurer : sans avoir l'incroyable maîtrise de l'espace dont feront preuve les Mets, les quatre musiciens de Machine Head occupent réellement la scène et se révèlent très mobiles. La réaction des fans quand Robb Flynn vient se poser devant eux ne fait aucun doute : ce type est toujours un bloc brut de charisme, son chant reste toujours aussi balaise en live et si on entendait ses riffs de guitare ça serait presque parfait. Par contre les soli ressortant à peu près correctement de l'infâme soupe sonore qui se déverse sur le public on remarque au passage que le duo Demmel / Flynn est plus que jamais en place à ce niveau.

Le groupe choisit de jouer "Clenching the Fists of Dissent" et "Imperium" intégralement au lieu du medley qu'on connaît, décision étrange vu qu'ils sont en première partie et disposent donc d'un temps limité. L'enchaînement sur "Ten Ton Hammer" fait visiblement très plaisir à la foule, d'autant plus qu'une intro rallongée et retravaillée fait qu'on ne voit pas le morceau arriver... dommage tout de même que l'album The More Thing Change soit réduit à ce titre en live (avec "Take My Scars") depuis sa sortie... Quand Robb sort la guitare rouge offerte par feu Dimebag Darrell on sait que "Aesthetics of Hate" va débarquer même si, joueur, il commence par l'intro de "Welcome Home (Sanitarium)". "Halo" s'impose à nouveau comme un des plus bels hymnes de Machine Head : entre les acrobaties guitaristiques et la puissance du refrain, c'est un des rares titres suffisamment puissant pour transcender la qualité sonore exécrable. La reprise à trois voix sur « Haloooooooo... Folloooow... » colle carrément le frisson ! Un petit "Davidian" qu'on ne reconnaît qu'au bout d'une minute pour finir, et c'est terminé.


Difficile de jauger une telle prestation : les musiciens étaient à fond dedans, la setlist judicieusement choisie et le tout aurait pu déchirer... mais quand le son est minable à ce point, on ne peut pas vraiment dire qu'on a passé un bon moment. Il faudra revoir ça au Wacken cet été...



Crédits photo :



Merci à Julien!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3