CHRONIQUE PAR ...

68
Ronnie
le 04 juillet 2010




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

My Dying Bride
Paris - Bataclan
(18 septembre 2008)

19 juin 2010 - Hellfest


My_Dying_Bride_Hellfest_20100619

Encore un groupe qui n'est pas à son premier passage au Hellfest puisqu'en 2008 il était aussi passé le samedi. Là, les conditions sont toutes autres. En soirée, dans la tente, bref tout est réuni pour apprécier au mieux leur musique. Après que nous nous soyons bien amusés avec le roadie chargé du check des micros, son quart d'heure de gloire passé, les Anglais entrent en scène pour un concert...pas aussi parfait que les conditions pouvaient le laisser présager.

Dan, batteur du groupe, s'est blessé au genou fin mai. Afin d'assurer la tournée des festivals, c'est David de Akercocke, qui tient le poste, passant du black metal au doom death. Il tient très bien son rôle d'intérim, mais la musique de My Dying Bride est constituée de riffs sous forme de boucles souvent longues et répétitives, on sent qu'il n'est pas à l'aise et qu'il ne cesse de regarder les guitaristes, chargés de lui signaler les changements de structures. Dans l'ensemble malgré son regard parfois paniqué il s'en sort bien, le professionnalisme, il n'y a pas à dire, ça aide ! Mais que dire de Shaun, le claviériste/violoniste ? Une heure de purs cauchemars, enchaînant les pains, rythmiques et techniques, autant au clavier qu'au violon, il le sait et à chaque fin de ses parties, il se tient la tête dans les mains et s'énerve envers sa personne... un incroyable moment de solitude. Tant que pour le batteur, il fallait le remarquer là... tout le monde l'a vu et entendu, il y a des jours avec et des jours sans. Le groupe sortira d'ailleurs de scène presque honteux de sa prestation, qui pendant une heure se sont lancés des regards connotant un manque de confiance. Un show semble-t-il catastrophique pour eux.

Tout cela c'était sur scène, mais au niveau du public, même si la majorité a pu remarquer que les problèmes s'accumulaient pour les Anglais, la pilule est très bien passée. My Dying Bride, c'est un moment de douceur, qui ne demande qu'à être apprécié. "The Cry Of Mankind", le "Overkill" de MDB, morceau qui a la tâche de refermer tous leurs concerts, sera exécuté, sans réel plaisir ou envie, le groupe semble-t-il excédé par sa médiocre prestation. Aaron assure le spectacle, l'homme vit par et pour sa musique, cela se sent, devenant un vecteur, un pantin des notes dès lors qu'il rentre sur scène. Son allure de possédé permet de transmettre l'émotion de façon optimale et d'emporter tout le public avec lui. Le jeu de lumière est excellent, appuyant parfaitement les compositions, quant au son, il ne semble pas mauvais, mais comme toujours dans cette tente... il y a trop de basses, étant un groupe de doom death et non pas un groupe de death ultra triggé, dès lors que la musique s'accélère ou s'alourdit, l'ensemble devient brouillon. Le groupe ressortira "Vast Choir", issu de leur toute première démo (20 ans déjà), "Turn Loose The Swans" , le titre éponyme sera reprit en cœur par l'assemblée. Nous regretterons tout même un petit "For You", qui passe parfaitement en live. La sauce ne prend pas, un bon concert, mais pas un MDB des grands soirs.


C'est dommage, le show en soi était excellent, mais le groupe pourtant très professionnel n'a pas su régler ses problèmes et repart déçu, non sans remercier le public envers qui ils restent très respectueux et reconnaissants. Devant la scène, tout le monde avait pourtant l'air de prendre son pied. Même si les conditions étaient réunies pour faire de ce concert un événement, la réalité en fut tout autre, le groupe est quand même tout pardonné, puisque outre les problèmes de ce soir, ils ont tout donné.



Crédit photo: www.myspace.com/officialmydyingbride


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6