CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
le 01 novembre 2011




SETLIST

??

AFFILIÉ

30 octobre 2011 - Paris - Le Point Éphémère


Wolves_in_the_Throne_Room_Paris_-_Le_Point_Éphemere_20111030

Affiche metal et éclectique ce soir au Point Ephémère, salle peu connue pour ses méfaits métalliques. Un groupe parisien … que je n'aurais pas entendu ni vu malheureusement et 2 groupes américains à l'affiche. Wolvserpent pour ce qui sera du funeral doom/drone et Wolves in the Throne Room (c'était très orienté loup ce soir !) pour du black metal atmosphérique et true dirons-nous. Et une population bigarrée et plutôt éloignée du metalleux traditionnel (rassurez-vous, il y avait des vestapatchs).

Ce concert débute donc par Wolvserpent pour ma part. Totalement inconnu, la surprise est totale lorsque le concert débute. La salle est d'ailleurs remplie et l'atmosphère très sombre qui y règne est parfaitement appropriée. Très très lourd et très très lent, les murs en résonnent encore (en grande partie aussi grâce à un son particulièrement fort, mes protections auditives furent bienvenues). Le guitariste égraine quelques accords de temps en temps et surtout joue plus avec ses pieds qu'avec ses mains via les multiples effets qu'il passe, change et module avec son pédalier. Il trouve également le temps de lancer quelques boucles avec un mini clavier entre 2 riffs espacés de plusieurs dizaines de secondes. C'est ça l'esprit drone. A la batterie, une batteuse qui tient le rythme et passe la moitié d'un titre au violon. Au final, un groupe totalement hypnotique (ou chiant si on n'accroche pas) le temps de 2 ou 3 titres frôlant le quart d'heure chacun et une atmosphère véritablement au couteau. Une découverte intéressante.

Vient ensuite le temps de Wolves in the Throne Room. Le groupe s'annonce déjà plus traditionnel avec 2 guitares et une batterie (pas de basse) et un son moins d'outre-tombe, quoique toujours incroyablement fort. Premier changement, étrange, l'odeur a changé ! Et oui, le groupe diffuse des odeurs via des bâtons d'encens, et régulièrement ! Surprenant et vraiment bien trouvé. Et finalement logique tant cela installe une dimension supplémentaire à la musique du groupe, elle qui aime à se contempler et errer de longs moments dans les forêts. Concept original et intéressant que voilà. Du côté des jeux de lumière, ils restent sobres mais efficaces, illuminant intelligemment les tissus à l'effigie du groupe pour donner une ambiance sombre avec peu de moyens.

Le moment vient tout de même de balancer la musique. C'est incroyablement plus rapide qu'avant et on a du mal a bien entendre les guitares. Du coup, pour votre serviteur qui ne connaît pas très bien les titres, difficile de bien comprendre ce qui se passe. Etrangement, le plus important n'est pas ici. La musique de Wolves in the Throne Room est affaire d'atmosphère et là elle est présente. Les américains arrivent à parfaitement retranscrire sur scène ce qui fait la force de leurs albums. Loin de délivrer des tonnes de riffs, les guitares fabriquent des murs de son, des nappes assimilables à des claviers. Et le résultat est vraiment à la hauteur, les spectateurs se trouvant transportés dans les voyages forestiers créés par le groupe. Cela n'empêche pas certains moments de délivrer une magie perceptible avec une fantastique montée en puissance où le batteur cogne de plus en plus fort alors que les guitaristes délivrent un riff tourbillonnant qui prend aux tripes, en même temps que le son s'améliore et laisse enfin leur place aux guitares. A propos du batteur, celui-ci fait forte impression avec une rapidité d'exécution étourdissante tout en sachant proposer des breaks plus fins.


Au final, Wolves in the Throne Room conquiert totalement et son association avec Wolvserpent, si elle peut paraître douteuse sur le papier, se révèle cohérente avec 2 facettes différente de la mise en ambiance. Une belle soirée de metal dans une salle bien adaptée comme on aimerait en voir plus souvent !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3