CHRONIQUE PAR ...

116
Lotus
le 24 juillet 2014




SETLIST

Prancer
Farewell, Mona Lisa
Milk Lizard
Panasonic Youth
Room Full Of Eyes
Happiness Is A Smile
Understanding Decay
43% Burnt
Hero Of The Soviet Union
Nothing's Funny
One Of Us Is The Killer
Crossburner
Good Neighbor
When I Lost My Bet

AFFILIÉ

The Dillinger Escape Plan
Hellfest (Clisson)
(22 juin 2008)
Hellfest (Clisson)
(19 juin 2010)

28 juin 2014 - Graspop Metal Meeting


The_Dillinger_Escape_Plan_Graspop_Metal_Meeting_20140628

Samedi mes amis. Le meilleur des journées de ce Graspop édition 2k14. La preuve, Silverbard est venu nous faire un petit coucou et profiter de cette journée riche en groupe talentueux. The Dillinger Escape Plan , annulé l’année passée, fait parti de ses groupes. La claque fut monumentale pour tous.

Je quitte Trivium un peu plus tôt, à vrai dire je n’aime pas mais bon ça fait toujours bien dans une conversation de dire que l’on a vu Trivium, pour me rendre dans le Metal Dome et rencontrer un groupe que j’adore : TDEP. La scène se remplit rapidement et BOUM ! " Prancer" est lancé, le carnage s’en suit… Riffs épileptiques, chanteur timbré et gratteux hyperactifs, que du bonheur. Ajoutez à cela une fosse surexcitée et un jeu de lumière au rythme des guitares et vous obtenez le chaos intégral. Tout le monde devient fou, la preuve, votre serviteur s’adonne au crowdkilling, pratique qu’il n’apprécie guère d’habitude.
Une setlist en béton et parfaitement équilibrée, TDEP l’a ça c’est clair et net. Le groupe pioche dans ses albums sans préférence particulière (peut-être le dernier en date) et offre au public un aperçu complet de leur musique incroyable, de quoi foncer sur les albums les yeux fermés (mais les oreilles grandes ouvertes). Le public connait les morceaux par cœur et prends un sain plaisir à chanter les parties calmes des morceaux ("One of Us Is The Killer", "Nothing’s Funny"), s’adonne à moult pogo’s et circle pit. Une ambiance de folie vous dis-je ! Greg parle peu sur scène et c’est tant mieux, moins de parlote = plus de musique, ce pourquoi tout le monde est là.
TDEP est connu pour son jeu scénique ouffissime. Et c’est confirmé ici. Les gratteux montent sur tout ce qui est susceptible de se faire escalader, sautent, headbang violemment. Greg’ est relativement sobre, mais foutrement efficace, la musique l’enveloppe il devient brutal. Le guitariste se permet même de sauter dans le public pour se retrouver à jouer à genou… Sur les gens ! Le concert se finit sur un "When I Lost My Bet" particulièrement efficace, Greg attrape un pied et sa cymbale pour la balancer dans le public, tandis que le guitariste cogne sa guitare et shoot dans la grosse caisse. Complètement dingue.


Le concert le plus fou du Graspop sans aucun doute, une énergie intense, une ambiance chaotique et un groupe au top de sa forme. Grandiose.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2