19384

CHRONIQUE PAR ...

106
Belzaran
Cette chronique a été mise en ligne le 14 décembre 2023
Sa note : 16/20

LINE UP

-Dmytro Kvashnin
(chant+guitare+basse)


-Arkadiusz "Arek" Niziołe
(batterie)

Ont participé à l'enregistrement :

-Andriy Tkachenko
(chant)

-Marcin Urban
(guitare)

-Dima Dudko
(saxophone sur 3)

-Jakub Milszewski
(basse)

TRACKLIST

1) Behind the Stars
2) Against the One
3) Descent
4) No More Light
5) Delirium
6) The Atheist

DISCOGRAPHIE

The Atheist (2023)

Three Eyes Of The Void - The Atheist
(2023) - black metal atmosphérique et mélodique - Label : Folter Records



Il n’est jamais évident de chroniquer un album qui officie hors de sa zone de confort. Si ce que j’écoute a très souvent un base de death metal, ce n’est pas le cas de Three Eyes Of The Void davantage porté sur le black atmosphérique. Et pourtant, j’ai tout de suite senti que le groupe avait de quoi me plaire. Avec The Atheist, ils produisent leur premier album (même si leur premier EP était à peine plus court), un effort plein de qualité et porteur d’espoir pour l’avenir.

Three Eyes Of The Void est à l’origine un projet solo porté par l’Ukrainien Dmytro Kvashnin. Il a recruté des musiciens pour donner un véritable groupe, ukraino-polonais cette fois-ci (on peut hélas imaginer comme tout cela a pu se faire). La formation propose du black atmosphérique. Avec seulement six morceaux au compteur (pour quarante-deux minutes), on peut dire qu’ils aiment prendre leur temps pour poser les ambiances. Seul un morceau descend sous les six minutes. Manquant un peu de référence en la matière, The Atheist m’a rappelé Misþyrming. Ce n’est pas un album qui s’écoute au petit matin dans le métro en allant au boulot. Non. Il est à réserver aux moments sombres, aux noires insomnies, aux soirées perdues. C’est un disque pour les hivers froids à écouter au coin du feu, lorsque les flammes de la cheminée semblent grandir plus que de raison au point de vous happer l’âme et le cœur. Ainsi, "Descent" est plein de tristesse et l’intégration du saxophone vient ajouter un côté roman noir plus puissant encore.
Si on décortique la musique, on retrouve les poncifs du genre. Arpèges saturés et dissonants, blast beats rageur, tremolo pickings, chant hurlé… C’est dans la construction de ses morceaux que Three Eyes Of The Void puise ses qualités. Il faut les écouter en profondeur pour discerner les pépites qui donnent toute la force à l’ensemble (l’intervention du saxophone sur "Descent", le break tout en basse de "No More Light", l’apparition de la voix claire, l'interlude "Delirium"…). Et si la musique est du black atmosphérique, elle se révèle très mélodique et ne dit pas non à la vitesse et à l’énergie ("Behind The Stars" est tout en rage). On n’a même droit à des solos plein de pertinence. Sans esbroufe, les musiciens accrochent l’auditeur et la qualité des morceaux ne baisse jamais. Un bel opus maîtrisé de bout en bout, porté par un chant de qualité, tant dans les cris que dans la voix claire. Ce n’est peut-être pas si génial ou original que cela, mais c’est une belle œuvre et c’est déjà pas mal.


Avec sa pochette désespérée tout en atmosphère grisâtre, The Atheist est un album maîtrisé et plein de qualité. Si au premier abord, il accroche l’auditeur par ses gimmicks connus, c’est par ses passages originaux qui le retiendra plus longtemps que prévu. On a désormais hâte d’écouter la suite, car ces gars-là ont du talent.






©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Latex Dresses for Prom,Latex catsuits in the goth subculture latex clothes The potential dangers of overheating and dehydration while wearing latex catsuits,The ethics of wearing and producing latex clothing sexy latex clothing
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3