Vader

Entretien avec Peter (chant) - le 15 mai 2008

17
Lucificum

Une interview de




Vader_20080515

25 ans que Vader, de sa Pologne natale, abreuve le monde du métal de leur violence et de la puissance de leur death metal. A l'occasion de leur tournée anniversaire (live-report ici) avec Devian et Septicflesh, il fallait poser quelques questions à ce qui est l'un des dinosaures les plus respectés du metal extrême et qui prévoit un nouvel album pour la fin de cette année...


Lucificum : Tout d’abord, les Eternels s’associent pour vous souhaiter en chœur un bon 25e anniversaire !

Peter : Merci !

Lucificum : 25 ans de musique extrême…Comment ressentez-vous le fait d’être l’un des plus anciens groupes de death metal en activité ?

Peter : C’est vraiment une sensation très agréable ! Je ne saurais pas expliquer pourquoi les choses sont arrivées si rapidement, mais nous nous réjouissons tous que Vader soit toujours un groupe actif et créatif. C’est cela, notre plus grand mérite. Du death metal ? Oui, le nom est apparu quelques années après nos débuts et ça correspond plutôt bien à notre style de musique. Vader a toujours été un groupe d’extrême et il n’y a pas de raison que ça change dans le futur.

PhotoLucificum : Je suppose qu’on te le demande souvent, mais quand tu a commencé Vader, pouvais-tu imaginer que plus de 20 ans après vous seriez tous en activité ?

Peter : Nous avions bien sur des rêves et nous voulions jouer sur scène tous les jours pour des centaines de Metal Maniax mais…pour en arriver là nous avons eu besoin de temps. Malheureusement, nous ne pouvions pas le faire ensemble – je veux dire, avec les amis avec qui j’ai fondé le groupe. Etre musicien professionnel signifie consacrer beaucoup de temps au groupe et se focaliser dessus. C’est une sorte de sacrifice personnel…il reste si peu de temps pour une vie personnelle. C’est généralement la raison pourquoi tant de gens ont abandonné.

Lucificum : Comment se passe la tournée avec Septic Flesh et Devian ? Est-ce que vos compagnons de voyage sont des types sympas ?

Peter : Des histoires marrantes arrivent tous les jours…..nous somme des groupes frères de metal et pour la plupart des vétérans de la tournée, donc chacun sait comment survivre à une si longue période en voyant les mêmes visages tous les jours. Parfois on fait la fête et d’autres fois on se repose. Notre hôtel sur roues et d’excellents roadies nous garantissent un voyage facile et agréable. De bons groupes, de la bonne compagnie, de grands concerts…que pourrions-nous demander de mieux ?


Lucificum : Vous avez vu tellement de changement en Pologne depuis la chute du communisme…comment cela a-t-il affecté l’industrie de la musique là-bas ?

Peter : Nous avons une industrie normale pour le metal, un peu comme partout : enregistrements, magazines, merchandising, etc.…ça n’est plus vraiment difficile à obtenir. Il n’y a ceci dit plus la même passion que dans les années 80. Même le metal devient trop commercialisé. Nous avons – je suppose – bien plus de soucis avec la censure qu’au temps de ce que nous appelions le communisme. Toutefois, pas de quoi se plaindre ! Nous jouons, nous tournons et enregistrons de nouveaux albums. Il y a toujours des centaines de fans de par le monde qui nous attendent.

Lucificum : Est-ce difficile de jouer en Pologne avec une si forte tradition catholique ? Les choses ont-elles changées en Pologne de ce point de vue là ?

Peter : C’est ce dont je parlais plus haut. La Pologne est toujours une terre de metal. Il y a bien sur des hommes politiques très étroits d’esprit qui essaient de faire carrière avec leurs idées stupides dans une tentative de faire interdire le metal en le qualifiant d’« outil de Satan ». Difficile à croire, mais ces gens là existent réellement dans la Pologne d’aujourd’hui. Dans tous les cas, nous sommes dans l’union Européenne donc ces imbéciles là ne pourront pas imposer leurs idées à plus grande échelle. Quand au catholicisme…ils ne voient jamais de danger dans l’alcool, le crime, les drogues, le hip-hop…mais toujours dans le heavy metal. Comme si tout venait de là !

Lucificum : La Pologne semble connaître un nouveau sang avec des jeunes groupes comme Hate ou Crionics…penses-tu que la scène Polonaise grandit ?

Peter : La scène metal Polonaise a toujours été forte et extrême ! Même dans le temps, quand Vader a commencé, il y avait de bons groupes avec un fort potentiel. Vader a été un groupe qui a ouvert la voie pour la scène Polonaise avec la tournée en Europe et aux US en 93. Il n’existait avant qu’un commerce de cassettes et d’informations underground. Et puis Vader et un certain nombre d’autres groupes comme Imperator, Slashing Death et Merciless Death se sont fait connaître de par le monde. Aujourd’hui, il y a des moyens plus faciles de commencer un groupe. Les gens sont capables d’enregistrer des CD-demo qui sonnent bien, même à la maison, ce qui était complètement impossible dans le passé. Nous vivons toujours dans un pays « différent » et toutes ces émotions extrêmes créent le metal extrême. C’est l’impression que j’ai.
Photo


Lucificum : Plus de 10 albums studios…où allez-vous chercher l’inspiration ?

Peter : Partout autour de nous ! Crois-moi, tout ce qui arrive autour de nous nous inspire. Nous sommes des artistes donc nous considérons la vie avec nos émotions. Le metal est un concentré d’émotions et il est difficile d’imaginer ce style sans cela.

Lucificum : Quels types de thématiques aimez-vous et quelles sont vos sources d’inspiration pour les paroles ?

Peter : Nous ne racontons jamais rien directement. Tous le ressenti et l’émotion que nous y mettons sont entre les lignes. Même dans nos premiers travaux, où nous étions assez explicites quant à notre rage ou notre colère, il y avait toujours des indices pour une réflexion personnelle à découvrir entre les lignes…ainsi est Vader. Nous vivons dans un monde fait d’imagination et de sentiment et c’est un langage que nous utilisons pour communiquer. Le côté sombre de la vie est une autre raison qui fait que Vader est un nom parfait pour un groupe comme le notre.

PhotoLucificum : Peux-tu nous parler du futur de Vader ?

Peter : Qui connaît le futur ? Plus sérieusement, nous partirons aux US juste après la tournée Européenne pour participer au Summer Slaughter Festival. Et puis nous prendrons du temps pour travailler sur les nouveaux morceaux de l’album à venir. A la fin du mois d’août, nous donnerons un concert très spécial à Varsovie qui pourrait s’appeler le Vader Birthday Show avec environ 10 grands groupes qui seront nos estimés hôtes. En Octobre, nous avons planifié 2 semaines de tournée en Scandinavie et après cela nous entrerons en studio pour enregistrer Necropolis, qui sera la démo pour le prochain album de Vader.

Lucificum : Quel est ton album préféré de Vader ?

Peter : Tous ! Tu ne peux pas choisir un de tes enfants…c’est pareil pour Vader. Chaque album est un peu comme mon enfant, ils représentent chacun une partie de ma vie…les fans ont leur album favori, mais pas moi.


Lucificum : Avec ton expérience de la scène, peux-tu nous dire quelles sont les particularités des différents publics dans le monde ?

Peter : Ce qu’il y a de spécial avec le public de Vader partout dans le monde c’est qu’il est toujours aussi génial ! Le séjour, l’équipement, les promoteurs sont peut être très différents d’un pays à l’autre, mais les fans sont toujours sauvages et dingues !

Lucificum : Qu’as-tu pensé du concert Parisien du 1er mai ?


Peter : Paris a toujours été incroyable depuis que nous avons joué ici pour la première fois, en 93 avec Bolt Thrower et Grave. Nous avions même choisi de mettre un clip vidéo d’un concert au Gibus dans un EP promo, The Upcoming Chaos. De la folie à son plus haut niveau, tout comme le concert à la Loco. Nous y avons toujours eu un très bon son…Paris rules !

Lucificum : Il semble qu’il y ait un renouveau du Death depuis 5 ans…quelle est ton opinion là-dessus ?

Peter : Le death metal ne mourra jamais ! Chaque génération a besoin de quelque chose d’extrême, même s’il y a une espèce de « music business » qui fait illusion. Personne ne peut tuer quelque chose qui est immortel ! Death metal n’est qu’un nom et son essence est ce qui est extrême.

Lucificum : Quelle est ton opinion quant à la scène extrême dans le monde ?

Peter : Extrême ne signifie pas seulement de la vitesse ou un chanteur difficile à comprendre…je pense toujours que des groupes tels que Slayer, Venom ou Saxon sont extrêmes et ce même si des groupes bien plus hardcore sont apparus entre temps. Comment taxer un groupe d’ « extrême » si ses membres ont l’air sur scène de collégiens ? Je ne pige vraiment rien à ces trucs comme le NU metal…même si c’est très populaire aujourd’hui. Pourquoi est-ce que c’est si populaire, c’est une autre question…je suis un fan de metal assez old-school et je serai toujours plus sensible au metal old-school.
Photo


Lucificum : Petite question de la part de ma copine d’origine polonaise…quelle est ta bière favorite : Tyskie, Lech, Zywiec, Zubr or Warka ?

Peter : Tyskie ou Lech dans des petites bouteilles de verre.





©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4