Nàttsòl

Entretien avec Venomenon - le 20 août 2010

68
Ronnie

Une interview de




Nàttsòl_20100820

Après un premier album très intéressant, il semblait plutôt une bonne idée d'interview l'un des intéressés afin de pouvoir faire la lumière sur ce groupe jusqu'alors totalement inconnu. Venomenon le chanteur a répondu au mail en éclaircissant pas mal de facettes de ces obscures Norvégiens.


Ronnie : Salut Venomenon, comment vas-tu ? Je sais que c'est une question à laquelle tu as déjà dû répondre des dizaines de fois, mais face à la difficulté de trouver des informations sur le groupe, peux-tu en retracer l'historique depuis la création en 2006 par Erlend ?

Venomenon : Salut Ronnie ! Lorsque Erlend a commencé, il s'agissait d'un one-man band, il a écrit la majeure partie de l'album avant que quiconque d'autre le rejoigne. Depuis, nous avons enregistré Stemning et écrit notre prochain album Iaktta qui signifie «apercevoir». Nous n'avons jamais été un groupe classique, nous travaillons en écrivant et en apportant nos parties personnelles, tout en étant éparpillés aux quatre coins du pays.

Ronnie : Erlend, compositeur de Stemning, a quitté le groupe pour «raisons familiales», tout semble s'être bien passé ? Pensez-vous retravailler avec lui sur scène ou en studio ?

Venomenon : Ayant été dans quelques groupes, je peux t'affirmer que je n'ai jamais vu une rupture aussi simple. Mi-juin dernier, j'ai eu un appel de Erlend, nous sommes restés longtemps à discuter et il m'a exposé toutes les raisons qu'il voyait de quitter le groupe. La première était qu'il avait obtenu son diplôme et dans la foulée un boulot qui ne lui laissait que trop peu de temps pour la musique. A côté de ça il sentait qu'il n'avait plus l'inspiration suffisante pour être totalement impliqué dans le groupe. De ce fait il a préféré quitter Nàttsòl plutôt que d'utiliser le temps du groupe d'une mauvaise façon. Dans le contrat avec Prophecy, Erlend a signé une close disant que s'il quittait le groupe, le nom et le matériel de Nàttsòl appartenait à Nattsjel et moi. Même si Erlend a écrit une bonne partie du prochain album, il nous a dit que nous pouvions utiliser ce que nous voulions et comme nous le voulions, en somme nous avons beaucoup apprécié la simplicité de cette «rupture». Je ne pense pas que Erlend ait l'intention de revenir dans le groupe, du moins pas dans un futur proche.

Ronnie : Nattsjel et toi sont désormais le «noyau du groupe» (en citant votre myspace). Uruz, Gustav et Anette participent-ils à la composition ?


Venomenon : Nàttsòl c'est désormais Nattsjel et moi, nous sommes le noyau du groupe et les seuls membres permanents. Les refaire intervenir reste à voir, en tout cas j'ai déjà écrit des parties pour Annette, nous verrons si elle sera sur le prochain album aussi. Uruz enregistrera les parties de batterie du prochain, d'ailleurs le line-up sera sensiblement le même à l'exception de la basse tenue par Seidemann de 1349.

PhotoRonnie : Uruz (votre batteur) est un homme très occupé qui joue dans des styles totalement différents (Nàttsòl et Where Angels Fall n'ont absolument rien à voir), n'est-ce pas difficile coordonner vos emplois du temps ?

Venomenon : Du moment que Nattsòl ne répète pas, ça ne pose aucun problème ! Il s'agit d'une personne extrêmement occupée et l'introduire en tant que membre permanent serait difficile.


Ronnie : Te concernant, as-tu d'autres groupes/projets excepté Sectumsempra ?

Venomenon : Oui, je joue dans ...In Deviltry avec Tommy Lindal (guitariste à l'origine de la fondation de Theatre Of Tragedy), Infernal Affinity, Spiritus Diaboli et d'autres projets avec un bon ami à moi Trnd Inge Andersen, l'un des meilleurs guitariste du pays. Sectumsempra et ...In Deviltry sont mes priorités en ce moment et le nouveau Septumsempra sera un mélange du travail de Uruz à la batterie, Trond Inge à la guitare et Deception de Ragnarok à la basse.

Ronnie : Stemning est un très bon album, en es-tu satisfait à 100% ou il y a des choses que tu aimerais changer lorsque tu l'écoutes ?

Venomenon : Il y a toujours quelque chose que tu veux changer, mais rien ne me dérange spécialement «hehehe».

Ronnie : Comment-cet album a-t-il vu le jour ? Quelles-ont été les conditions d'écriture et d'enregistrement ?

Venomenon : C'est plus une question pour Erlend, mais je sais que cela a pris seulement quelques semaines pour écrire l'album. La seule particularité à propos de l'enregistrement c'est que nous avons tous travaillés séparément.

Ronnie : Sur votre Myspace, nous pouvons lire que vous avez déjà écrit un peu du prochain album, peux-tu nous en dire plus pour l'instant ?

Venomenon : Oui et une maquette de l'album existe déjà, il ne reste plus qu'à enregistrer la version définitive. Nous apporterons quelques changements bien-entendu, mais l'ensemble sera sensiblement la même chose. Nattsjel enregistrera le prochain album de Vidysn en mars, je pense nous en profiterons pour aller en studio à ce moment-là.

Ronnie : Anette Gulbrandsen apparaît sur la dernière chanson Ved Hav I Avdagsleitet. Quelque chose de totalement différent, mais qui renferme le même type d'atmosphère, pourra-t-on l'entendre à nouveau dans le futur ?

Venomenon : Vous pourrez ! J'ai écrit du matériel qui collera parfaitement à notre musique.

Ronnie : Pensez-vous développer ce côté acoustique à l'avenir ?

Venomenon : Le temps le dira, en tout cas pas pour les prochains, peut être plus tard.
Photo


Ronnie : Alors, en plus de ne trouver aucune biographie officielle du groupe, il n'y a aucune photo. Mais comment vais-je illustrer l'interview ?

Venomenon : «Hehehe», et bien, je peux t'en envoyer des assez obscènes, mais je ne pense pas que les fans vont aimer ça.

Ronnie : Plus sérieusement, pourquoi tout ce mystère ? Est-ce en lien avec votre vision du black metal ?


Venomenon : Tu peux appeler ça «mystère», je ne pense pas que ce soit le mot le plus approprié. Il s'agit principalement de maintenir l'aura de la musique dans le livret et non pas de se focaliser sur l'extra-musical. Nous en prendrons dans le futur, mais pour l'instant ça ne semble pas être le bon moment.

Ronnie : Il est impossible de trouver les paroles, sont-elles toutes en Norvégien ? Sont-elles reliées comme la musique au monde du paganisme ?


Venomenon : Les paroles sont dans le livret, mais uniquement en Norvégien. Je m'abstiendrai de les traduire puisque l'essence des paroles serait dénaturée tant c'est intraduisible. Je peux effectivement te dire que les chansons peuvent être interprétées comme des hymnes à nos saisons, paysages et états d'esprit.

Ronnie : Êtes-vous intéressé par faire des concerts ?

Venomenon : Nous allons en faire l'an prochain, peut-être dans une mini-tournée, le temps nous le dira et nous avons aussi à trouver les bons membres de session.

Ronnie : Avant de terminer, voici des questions que je pose à tous les musiciens :

Quel groupe t'a le plus influencé ?
Venomenon : Forlon, sans aucun doute !
Ronnie : Quelle est ta dernière découverte musicale ?
Venomenon : The Breathing Process, du pu**in de bon death metal.
Ronnie : Pouvez-vous résumer Nàttsòl en un mot ou une phrase ?
Venomenon : Romantique et mélancolique.

Ronnie : Merci d'avoir pris le temps de répondre, souhaites-tu ajouter quelque chose ?


Venomenon : Merci pour l'interview, bonjour et merci à nos fans français. Prenez plaisir à écouter Stemning et restez fidèle à vous-même.


Crédit photos :
www.myspace.com/nattsolnorway
www.myspace.com/jarleuruzbyberg
www.myspace.com/anettegulbrandsen


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5