CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 21 juin 2008




SETLIST

N/A

AFFILIÉ

21 juin 2008 - Hellfest


Candlemass_Hellfest_20080621

La vie est injuste. Si elle ne l’était pas Bigduff aurait pu rester une journée de plus au Hellfest, et il aurait alors pu assouvir un de ses fantasmes fondamentaux : voir Candlemass sur scène et faire un report. Car grande est son adoration pour ce groupe dont il a encensé le dernier album King Of The Grey Islands(chronique ici). Mais voilà, la vie est injuste et il a dû repartir. Du coup c'est à moi que revient la tâche de ce report…

Dix-sept ans que Candlemass n'avait pas joué en France, excusez du peu… et c'est triste à dire mais le public n'est pas vraiment au rendez-vous. En effet la foule présente devant la Secondary Stage rappellerait presque les concerts de début d'après-midi tant elle est clairsemée. Et comme le nouveau chanteur Robert Lowe le remarquera à regret cette foule éparse n'est pas non plus à bloc, loin de là. Alors bien sûr ce satané soleil de plomb y est sûrement pour quelque chose mais tout de même… en tous cas votre serviteur ayant eu la chance de voir le groupe avec Messiah Marcolin au Wacken, c'est l'occasion de constater l'impact du changement de chanteur sur la bande à Edling.

Autant le dire tout de suite : Candlemass avec Lowe sur scène, c'est un peu le Candlemass du pauvre. Si le chanteur de Solitude Aeternus possède un coffre et un vibrato lyrique qui n'a rien à envier à son prédécesseur il présente des problèmes de justesse récurrents et surtout n'a pas le quart de la moitié de la présence de Marcolin. Musicalement Candlemass a commencé sa carrière comme groupe de doom mais a mis pas mal de heavy dans sa sauce depuis, et cette mixture entre tempos ultralourds et accélérations plus efficaces fait mouche. C'est ainsi que le morceau-titre du dernier album "King of the Grey Islands" emporte l'adhésion de la foule … mais rien n'y fait : malgré les extraits de Nightfall et Epicus Doomicus Metallicus joués, la foule s'égrène inexorablement. Étrange sensation…


Ce retour historique laisse donc une impression de rendez-vous manqué. Même si Leif Edling a toujours été le grand maître à bord du navire Candlemass il semble que Messiah Marcolin incarnait l'esprit du groupe en live, et son absence aura rendu la prestation des doomers assez plate. Espérons qu'il ne s'agissait que d'un mauvais jour…


Cliquez ici pour la galerie photo !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2