CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
le 21 juin 2009




SETLIST

Phenomenon (introduction)
My Enemy
To Walk Among Them

AFFILIÉ

Hacride
Maurepas - Café de la Plage
(25 janvier 2007)
Paris - Le Divan Du Monde
(03 novembre 2013)
Paris - Nouveau Casino
(25 avril 2009)
Paris - Gibus
(23 octobre 2009)

21 juin 2009 - Hellfest


Hacride_Hellfest_20090621

Troisième jour de ce Hellfest 2009, 11h00 et pas de découverte culinaire permettant d'introduire ce live-report d'Hacride. Cette absence, somme toute banale, concorde cependant parfaitement avec celle, fortement douloureuse, de "On the Threshold of Death". En effet, avec un temps de passage de trente minutes uniquement, le groupe a annoncé un peu plus tôt que la setlist ne comportera que deux titres ainsi qu'une introduction.

Lorsque l'on connaît Lazarus, ou tout du moins ce qu'il contient (voir chronique), il est facile de deviner au moins la moitié de ce qu'Hacride va jouer aujourd'hui, sous cette tente spacieuse et bien agréable qu'est la Rock Hard Tent. Et sous cette tente, ça roche dur en ce dimanche matin. L'introduction de l'instrumental "Phenomenon" démarre sur bandes, tandis qu'un bon petit monde de courageux s'approche de plus en plus et que les membres du groupe montent tour à tour sur scène, à commencer par le batteur Olivier Laffond, le guitariste Adrien Grousset et le bassiste Benoist Danneville, et envoient la purée par-dessus les nappes atmosphériques. D'emblée, le son est de bonne facture, les instruments en place (Frank Hueso est non loin de là, derrière sa console de façade) et les musiciens, comme à l'accoutumée, le sont aussi. Samuel Bourreau entre en scène et les Poitevins enchaînent alors avec "My Enemy".

Et comme cela a été le cas auparavant, ce titre ouvre à merveille les hostilités, amenant facilement au headbang, avec son rythme assez lent et son aspect massif. Sam est vocalement bien en forme et alterne ses registres, passant de son chant hurlé mélodique aux chœurs en clair avec une aisance presque écoeurante, tandis que les autres musiciens, Olivier en tête, sont carrés à souhait. Si le chant est parfois un peu en retrait durant les passages chantés en voix claire, les samples, eux qui étaient partiellement absents lors du passage du groupe à Paris en avril dernier, s'intègrent parfaitement dans le flux sonore que délivre le groupe. Et force est de constater que cet ensemble, une fois complet, beute totalement sur scène. "My Enemy" achevé, Sam annonce alors qu'il ne reste plus qu'un titre. Evidemment, il s'agit de "To Walk Among Them", prologue de 15 minutes de Lazarus. Là encore, le groupe envoie sévère et fait s'écouler ce quart d'heure d'une manière fluide, sans ennui aucun.


Un set, deux titres. En ce jour, Dream Theater, grosse affiche prog de la journée, ne peut que s'avouer vaincus. Et malgré ce faible nombre de morceaux joués, Hacride aura réussi à faire passer un moment plus qu'agréable, de quoi se dire qu'on ne s'est pas levé tôt pour rien. Tout ce qu'on espère, c'est qu'ils jouissent d'une meilleure heure de passage durant les prochaines éditions du Hellfest. Histoire qu'ils puissent conclure par "On the Threshold of Death", le titre ultime de fin de concert.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7