CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
le 20 avril 2010




SETLIST

Dorian
Numbers
Leaf
Firefriend
Farwest
Dilligence
Line Breaker
Mangekyo
Polarwind

AFFILIÉ

12 avril 2010 - Paris - Nouveau Casino


Sna-Fu_Paris_-_Nouveau_Casino_20100412

Cette soirée au Nouveau Casino est placée sous le signe de l'éclectisme : avant que les Manimal ne détruisent tout sur leur passage via un légendaire set de tueurs (live-report ici), les amateurs de l'open death déjanté des Toulousains s'ouvrent l'appétit avec le rock-post des Sna-Fu. Amateurs d'énergie juvénile et maîtrisée bonsoir...

La première chose qui frappe chez les Sna-Fu, c'est le côté propre sur lui du chanteur. La deuxième chose qui frappe, c'est que le chanteur en question envoie du bois. Evoluant dans un registre screamo bien géré, son énergie et sa puissance imposent tout de suite le respect. Et ses comparses ne sont pas en reste : les Sna-Fu sont souvent à la limite de l'intenables sur scène, bougeant sans cesse et alternant poses metawl et débordement core. C'est tout à fait à l'image de leur musique d'ailleurs : sous de faux airs de gros rock graisseux, le quintette balance une mixture post-metal-pop-core très variée, qui n'hésite pas plus à envoyer de l'énorme riff rythmique qu'à laisser tourner un arpège aérien en boucle pendant plusieurs minutes.

Les moments de headbanging sauvage et de plages contemplatives (ces dernières étant tout de même nettement minoritaires) s'enchaînent ainsi comme une lettre à la Poste : si les Sna-Fu ne sont pas le groupe le plus ambitieux du monde, ce sont des musiciens très accomplis qui savent tenir une scène comme on aimerait que plus de groupes sachent le faire. Le seul reproche purement musical à leur faire se trouverait du côté d'un batteur qui privilégie trop l'approche bourrine à la finesse que certains passages nécessitent... mais sorti de ça c'est un putain de concert de rock que le Nouveau Casino se prend dans la poire. Au point que quand le groupe annonce son dernier titre et l'arrivée des Manimal (visiblement attendus comme le messie par le public), on se dit qu'on en aurait bien repris une louche pour la route.


Le set des Sna-Fu ne restera pas comme le souvenir principal de la soirée, mais c'est uniquement dû à la surpuissance écrasante du groupe de tête d'affiche. On attend avec impatience de les revoir pour un set plus long qui leur permettra encore mieux de distiller leurs ambiances comme de déchaîner leur formidable patate. Vivement le nouvel album annoncé pour l'automne !



Crédit photo : Cosmic Camel Pics

Cliquez ici pour la galerie complète !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5