CHRONIQUE PAR ...

85
JC
le 03 juillet 2011




SETLIST

Sick Tight
One with the Underdogs
Never Alone
Betrayer
You're Caught
Push it Away
Spit my Rage
Overcome
Keep Your Mouth Shut
Keepers of the Faith

AFFILIÉ

Terror
Hellfest (Clisson)
(21 juin 2013)
Paris - Elysée Montmartre
(16 juin 2009)

18 juin 2011 - Hellfest


Terror_Hellfest_20110618

Fini la plaisanterie. Après une journée hardcore riche en émotions et en découvertes, Terror prend place sur les planches afin nous offrir ce qu'on est tous venu chercher: un bon uppercut dans la tronche. Et pour ça, on aura eu droit à ce qui ce donne de mieux; les gars de la West Coast n'y seront pas allés de main morte. Ohhh non !

La famille s'est d 'ailleurs réunie au grand complet pour accueillir Scott Vogel et ses acolytes. Une heure de hardcore sans temps mort, voilà de quoi  nous achever car cette fois, le pit aura été l'arène des braves, de ceux qui n'ont peur de rien et qui en ont dans le froc (et qui n'ont rien dans le cerveau). Dès les premières notes les moulinets moulinent et les mosheurs moshent. Dur de ne pas être entrainé dans cette vague de riffs implacables quand face à soi on a une formation en grande forme. Scott Vogel communique avec le public, histoire de chauffer encore un peu plus les esprits et les zicos occupent la scène dans ses moindres recoins. Dès le départ, on se dit que ça y est, on va sortir et cracher de la terre tellement l'air devient irrespirable. Le nuage soulevé est à l'image du bordel présent dans la fosse et même si nous pensons avoir atteint le point culminant, il n'en est rien. Sur scène, on en veut plus. 

Ainsi, voilà qu'on nous demande des circle pits à gogo (bon j'exagère, mais il y en aura eu plusieurs) et stage dives. Comment faire alors que la sécurité veille au grain? Pas compliqué, tonton Vogel nous donne la solution: que tout le monde monte sur les mâts et saute d'en haut. Mais c'est bien sûr! Voilà qui est sacrement dangereux... mais foutrement excitant! Certains phénomènes de foire qui ne reculent devant rien, s'exécutent. Au sol, la vigilance est de mise car le foutoir n'a pas baissé d'un cran. Dommage pour celui qui s'est fait chopé par le vigile... bien fait pour ta gueule! Une heure comme celle-là, franchement, ça passe trop vite. En sortant de la tente, chacun est cassé, boiteux et heureux de pouvoir enfin respirer de l'air frais. Puis soudain... une envie de cracher et de se moucher. Heureusement les Kleenex sont dans la poche et... ah ouais, c'est bien de la terre qu'on a dans le pif (tout d'un coup on réalise pourquoi certains portent un foulard. En fait c'est pas spécialement pour faire méchant !


Vous l'aurez compris, le concert a été vécu du pit. Pas facile pour faire un super live report avec une setlist et tout et tout (pas grave on ira la piquer ailleurs) mais bon, comment ne pas résister. Une seule chose est à retenir de la prestation de Terror : c'est du lourd, du très lourd. Les mecs, on re-signe quand vous voulez. 


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1