1147

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été mise en ligne le 22 octobre 2007
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Bjorn Jansson
(chant)

-Benny Jansson
(guitare)

-Mathias Granas
(basse)

-Uli Kusch
(batterie)

-Kaspar Dahlqvist
(claviers)

TRACKLIST

1)New Protection
2)A Smile From Heaven’s Eye
3)Silent War
4)The Prince Of Darkness
5)Break The Chain
6)Corroded Dreams
7)The End Of Days
8)Far Beyond The Stars
9)Black Cloud
10)Endless
11)Heaven Only Knows
12)A Crack In The Wall

DISCOGRAPHIE


Ride The Sky - New Protection



Evincé de Masterplan, le batteur Uli Kusch ne pouvait se contenter de faire le dépanneur-mercenaire dans une multitude de formations, comme le fait Mike Terrana. Monter Ride The Sky était pour lui une façon de rebondir et de mettre à profit son expérience au sein d’un groupe de jeunes musiciens qui n’en veulent. C’est ainsi qu’un nouveau groupe de heavy-metal mélodique teuton vit le jour, avec en son giron les fortes influences hard-rock que l’on décelait déjà chez Masterplan. Rien de nouveau sous le ciel, mais la qualité est bel et bien là.

Bjorn Jansson, ex-Beyond Twilight, possède à l’instar de Jorn Lande ce brin de voix qui le rend crédible tant en heavy-metal pur qu’en hard-rock mélodique. C’est exactement l’ambition d’Uli Kusch, qui démontre avec ce nouveau groupe ses aptitudes de compositeur ; aptitudes qu’il n’a pu que partiellement concrétiser au sein de Helloween et de Masterplan. Ce sont donc des morceaux très directs et catchy qui parsèment New Protection, à l’image de son titre éponyme empli de claviers, plus proche d’un Whitesnake que d’un Gamma Ray. Apparemment Uli aime jouer sur le contraste entre couplets softs et refrains rock : "Silent War", "A Smile From Heaven’s Eye".

L’album, dans sa progression, se dévoile parfois plus foncièrement metal : "Break The Chain" possède un tempo lent et des arrangements symphoniques à la nordique, "Black Cloud" met en valeur l’aspect acerbe de la guitare de Benny Janson, et "Heaven Only Knows" tombe dans le heavy-thrash à base de gros riffs. Le point commun à toutes ces tentatives est une recherche mélodique constante, tant sur le plan vocal – que Bjorn Jansson maîtrise de bout en bout – que des arrangements. Le clavier suédois de Dyonisus, Kaspar Dahlqvist, s’inscrit dans la tradition de ses compatriotes virtuoses, et lâche tour à tour des soli supersoniques et des orchestrations pompeuses légèrement ridicules. Si bien qu’on n’est surpris à aucun moment par le mélange développé par Ride The Sky, si ce n’est par les qualités mélodiques développées et concrétisées avec brio par chacun des morceaux. Il n’y a guère de point faible dans l’album.


Pas de point faible, mais pas de grosse claque non plus. New Protection est typique du savoir-faire à l’allemande : c’est carré, bien joué et bien produit. Uli Kusch semble s’être trouvé une direction musicale qui lui sied et c’est tant mieux pour lui. Maintenant on ne saurait présager du futur de cette formation qui a beaucoup d’atouts, mais qui ne ressort en rien de la quantité de combos déjà existants. New Protection est malgré tout un disque à écouter, car les premiers albums de cette qualité sont tout de même assez rares. Bonne chance à eux.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4